Dijon: un gendarme de 32 ans s'est donné la mort

Dijon: un gendarme de 32 ans s'est donné la mort

Publié le :

Mercredi 23 Mai 2018 - 12:51

Mise à jour :

Mercredi 23 Mai 2018 - 12:54
Un gendarme de 32 ans, père de famille, s'est donné la mort dimanche à Dijon. Le militaire était affecté au Peloton spécialisé de protection de la Gendarmerie. Il s'est suicidé dans son logement de fonction.
© JACQUES DEMARTHON / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Lionel Guigon, 32 ans, s'est donné la mort dimanche 20 mai à Dijon. Ce gendarme trentenaire était marié et père de deux enfants. Il faisait partie du Peloton spécialisé de protection de la Gendarmerie (PSPG), chargé de la surveillance et de la protection des installations nucléaires.

Le militaire s'est suicidé entre 12h30 et 13h dimanche à l'intérieur même de son logement de fonction de la caserne Deflandre, selon le Bien Public. Très peu d'informations ont filtré sur les circonstances de sa mort.

A-t-il utilisé son arme de service pour mettre fin à ses jours? Comment son corps a-t-il été découvert? Est-ce que quelqu'un était présent dans la maison quand le drame s'est produit? Autant de questions sans réponse auxquelles l'enquête, qui a été confiée conjointement à la section de recherches et la brigade de recherches de Dijon, devra répondre.

Lire aussi: Créteil - un policier se donne la mort au commissariat avec son arme

Depuis le début de l'année 2018, plusieurs suicides ou tentatives de suicides ont eu lieu dans la gendarmerie.

Quelques jours avec la disparition de Lionel Guigon, un gendarme s'était également donné la mort dans la Sarthe. Un militaire du peloton motorisé de Cerans-Foulletourte s'est en effet suicidé le mercredi 16 mai. Il était aussi père de famille. Et les raisons qui l'ont poussée à commettre un tel geste sont inconnues.

Mi-mars, avant les tragiques disparitions de ces deux gendarmes, le nombre de suicides dans ce corps des forces de l'ordre était déjà de sept depuis le début de l'année. Selon le journal L'Essor de la gendarmerie nationale, il y avait également eu 15 tentatives de suicide.

Un gendarme de 32 ans, père de famille, s'est donné la mort ce week-end dans son logement de fonction à Dijon.


Commentaires

-