Disneyland, Air France, Futuroscope… attention à la nouvelle arnaque WhatsApp

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 14 janvier 2019 - 17:03
Image
WhatsApp a relevé à 16 ans son âge minimum d'utilisation
Crédits
© Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives
De nombreux utilisateurs de l'application WhatsApp ont été victimes ce week-end d'une nouvelle arnaque promettant des billets gratuits pour Disneyland, le Futuroscope ou même Air France.
© Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives
Une nouvelle arnaque sévit depuis ce week-end sur l'application WhatsApp. Des utilisateurs ont reçu des messages provenant de faux sites de Disneyland, Air France ou le Futuroscope, et promettant des billets gratuits en échange de données personnelles.

NON, Disneyland, Air France, le Futuroscope, le Puy-du-Fou ou encore EuropaPark ne proposent pas de billets gratuits via WhatsApp.

De nombreux utilisateurs de l'application ont reçu ce week-end des messages provenant soi-disant de ces sociétés-là. C'est en réalité une vaste arnaque, destinée à récolter les données personnelles de ceux qui tomberaient dans le piège.

L'accroche est la même: "Air France offre des billets gratuits à tous pour célébrer son anniversaire" ou "Futuroscope donnant 5 billets gratuits à 500 familles pour célébrer son 31e anniversaire".

Le dispositif national d'assistance aux victimes de cybermalveillance (ACYMA) du gouvernement a publié un tweet d'alerte, avertissant les destinataires de ces fausses offres de ne surtout pas cliquer sur le lien.

Lire aussi: WhatsApp - l'application a cessé de fonctionner sur certains téléphones

"Ne cliquez pas, ne relayez pas, ne donnez aucune info perso ou bancaire", a ainsi conseillé le site Cybermalveillance.gouv.fr.

Cette technique d'arnaques est relativement courante. Il s'agit de phishing ou d'hameçonnage. La victime reçoit un message provenant d'une adresse qui ressemble à celle d'un organe de confiance, clique sur un lien piraté et se fait voler ses données personnelles comme ses coordonnées bancaires.

Il est conseillé de signaler à la plateforme Pharos ce genre d'abus sans le partager sur les réseaux sociaux ni en cliquant sur le lien, et, le cas échéant, faire opposition à ses comptes bancaires puis porter plainte.

Et aussi:

WhatsApp relève à 16 ans son âge minimum d'utilisation dans l'Union européenne

WhatsApp: bientôt une fonction pour supprimer les messages déjà envoyés

L'application WhatsApp touchée par une panne mondiale

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.