Doubs: il tue sa femme à mains nues devant leur fille

Doubs: il tue sa femme à mains nues devant leur fille

Publié le :

Dimanche 28 Octobre 2018 - 10:46

Mise à jour :

Dimanche 28 Octobre 2018 - 10:50
© Bertrand GUAY / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un homme de 23 ans a tué sa femme en la rouant de coups jeudi dans le Doubs. Il a été interné dans un hôpital psychiatrique. La fille du couple était présente au moment des faits.

Les faits sont glaçants tant la violence qui s'est abattue sur la jeune femme était terrible. Un jeune homme de 23 ans a été placé en garde à vue à Mandeure dans le Doubs jeudi 25. Il a lui-même appelé les forces de l'ordre pour annoncer qu'il avait tué sa femme. La scène se serait déroulée sous les yeux de la petite fille du couple, âgée de 13 mois qui a été placée auprès des services spécialisés.

Selon France Bleu Belfort-Montbéliard, la victime a succombé à une pluie de coups, visiblement portés à mains nues, qui lui ont été infligés par son compagnon. "Sur la nature des coups, on ne sait pas grand chose pour l'instant. La jeune femme présente une plaie à la tête. On s'oriente vers une dispute conjugale qui a mal tourné", indique Carine Greff, la procureure de la République de Montbéliard, en charge de l'affaire.

Lire aussi – Moselle: un homme jugé pour avoir tué sa femme dans la rue en 2015

Les faits ont eu lieu en milieu d'après-midi. C'est le suspect qui a appelé la police en disant "j'ai tué ma femme, venez vite". Les secours et les forces de l'ordre ont été dépêchés sur place en urgence. Les premiers ont pris en charge la victime qui a été héliporté dans un état critique jusqu'au CHU de Besançon où elle a été prise en charge par le corps médical qui a tout tenté pour la maintenir en vie, en vain. La jeune femme a succombé à ses blessures dans la nuit.

Les seconds ont procédé à l'interpellation du conjoint qui s'est rendu sans violence. Placé en garde à vue, il a été ensuite hospitalisé d'office dans un service psychiatrique sans pouvoir être entendu.

Une enquête a été ouverte pour faire la lumière sur les circonstances de ce drame. En 2016, 123 femmes ont été tués par leur partenaire ou ex-partenaire intime "officiel" (conjoint, concubin, pacsé ou « ex ») ou non officiel (petits-amis, amants, relations épisodiques...). Plus de 225.000 femmes seraient victimes de violences conjugales chaque année en France.

Voir:

Hérault: soupçonnant une infidélité, un octogénaire tue sa femme 

Var: il tue sa femme avec son fusil de chasse et se suicide

Val-d'Oise: le gendarme aurait tué sa femme malade avant de se suicider

Un homme a tué sa femme jeudi à Mandeure dans le Doubs.


Commentaires

-