Elle retrouve sa fille six ans après l'avoir cru morte dans un incendie

Elle retrouve sa fille six ans après l'avoir cru morte dans un incendie

Publié le :

Mercredi 26 Septembre 2018 - 12:02

Mise à jour :

Mercredi 26 Septembre 2018 - 12:08
© DIDIER PALLAGES / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Luz Cuevas avait cru que sa fille était morte dans un incendie. Delimar n'avait que dix jours quand une femme l'a en réalité kidnappée, et a mis le feu à la maison pour couvrir ses traces. Six ans après Luz et Delimar ont été réunies. Et la ravisseuse a depuis été condamnée à une peine maximum de 30 ans de prison.

Le calvaire de Luz Cuevas a duré six ans. Six ans durant lesquels la police a insisté pour qu'elle croie à la mort de sa fille, qui aurait dû mourir dans l'incendie de la maison familiale, à Philadelphie (Etats-Unis), alors qu'elle n'avait que dix jours.

C'était en 1997. Mais la petite Delimar n'avait pas péri dans le sinistre. En réalité, c'est une femme en mal d'enfants qui l'a enlevée et a mis le feu pour couvrir ses traces.

Elle a ensuite élevé l'enfant comme si c'était la sienne, pendant six ans. En 2003, la ravisseuse, qui s'appelle Carolyn Correa, a été invitée par la famille biologique de Delimar à une fête d'anniversaire d'un autre enfant. Car elle était liée par alliance au père, Pedro Vera.

Lors de cette fête, Luz a reconnu les fossettes de sa fille et a alors usé d'un subterfuge pour l'approcher discrètement. Elle lui a fait croire qu'elle avait du chewing-gum dans les cheveux et lui en a arraché un, avant de se rendre à la police pour faire une comparaison ADN.

Lire aussi: des triplés séparés à la naissance pour une expérience scientifique

Les résultats étaient formels. Delimar, que Carolyn Correa avait rebaptisé Aaliyah, a été rendue à ses parents en mars 2004 après une longue bataille judiciaire.

Sa ravisseuse, qui a reconnu les faits, avait accusé le père biologique de l'avoir aidée à voler son bébé. Mais aucune preuve matérielle n'a permis d'accuser une autre personne, comme l'expliquait Fox News.

Cette femme, qui avait 43 ans au moment des faits, a été condamnée en septembre 2005 à un maximum de 30 ans de prison pour enlèvement d'enfant, incendie criminel, dissimulation de preuves et soustraction d'un enfant à l'autorité parentale.

Elle pourrait toutefois prochainement sortir de prison et donc ne pas aller au bout de sa condamnation si son état psychique le nécessite.

A l'époque du procès, déjà, son avocat avait tenté de faire valoir l'état psychotique de sa cliente lors du kidnapping, expliquant qu'elle croyait vraiment avoir été enceinte et que ce bébé était le sien. Mais le juge avait malgré tout appliqué une lourde peine.

Et aussi:

Orphelin et fils de GI: un Français et son demi-frère américain se retrouvent grâce à l'ADN

Elle retrouve son père biologique et a un enfant avec lui: le couple incestueux arrêté

Alors qu'elle croyait sa fille morte dans un incendie, elle l'a retrouvée six ans après, lors d'une fête d'anniversaire.


Commentaires

-