Enfant tué par un manège dans l'Aude: vers une mise en examen

Manquements

Enfant tué par un manège dans l'Aude: vers une mise en examen

Publié le :

Mardi 29 Mai 2018 - 07:56

Mise à jour :

Mardi 29 Mai 2018 - 07:59
Samedi, un enfant de deux ans était écrasé par un petit train dans lequel il avait pris place. Les gérants, placés en garde à vue, devraient être mis en examen ce mardi, un expert ayant noté des manquements à la sécurité.
©Frédéric Bisson/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Sauf surprise, c'est bien vers une mise en examen que l'on se dirige. Une gérante de manège, son mari et son fils devraient être déférés ce mardi 29 devant un magistrat instructeur selon une information du journal Midi Libre. Samedi 26, un enfant de deux ans a perdu la vie dans un accident sur un petit train installé sur la plage d'un restaurant de Gruissan, dans le département de l'Aude.

La tragédie s'est déroulée sur une installation qui pouvait paraître inoffensive. Le manège est un petit train à destination des enfants, faisant un parcours circulaire et transportant des passagers avec une ceinture de sécurité. Les wagons sont fermés par une petite chaîne, le tout évoluant à vitesse modérée.

Que s'est-il alors passé ce samedi-là? Selon les premiers éléments connus, l'enfant s'est levé de sa banquette au moment où le train démarrait. Le petit est alors tombé sur le rail, juste avant la dernière voiture, le wagonnet lui est alors passé dessus lui occasionnant un traumatisme crânien mortel. La malheureuse victime est décédée sur place, sous les yeux de ses parents qui ont dû être hospitalisés. Une autopsie de la victime devrait être effectuée.

Voir aussi - Cap d'Agde: deux jeunes éjectés d'un manège au Luna Park

Après le placement en garde à vue de la gérante et de ses proches, qui a d'ailleurs été prolongée, un premier rapport d'un expert en accident de manèges a noté des manquements aux règles de sécurité. On ne sait pas encore dans le détail la nature de ces manquements, entre un dysfonctionnement du petit train ou l'absence du port de la ceinture pour la petite victime.

La garde à vue des suspects a été prolongée.

Commentaires

-