France: le nombre de détenus s'élève à 70.000, un record

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
Publié le 19 juillet 2016 - 18:48
Image
Les menottes.
Crédits
©Hadj/Sipa
Le nombre de détenus dans les prisons françaises a atteint un nouveau record au 1er juillet 2016 avec 69.375 détenus.
©Hadj/Sipa
Avec 69.375 personnes incarcérées, le nombre de détenus dans les prisons françaises a atteint en juillet un nouveau record, a annoncé ce mardi l'administration pénitentiaire. Le précédent avait été établi en avril 2014 avec 68.859 personnes incarcérées.

Les prisons sont surpeuplées. Selon un rapport publié ce mardi par l'administration pénitentiaire, le nombre de détenus dans les prisons françaises a atteint un nouveau record au 1er juillet 2016 avec 69.375 détenus contre 68.859 personnes incarcérées en avril 2014. Cette annonce intervient quelques mois après la publication d'une étude qui avait notamment mis en lumière cette problématique.

En mars dernier, un rapport du Conseil de l'Europe avait ainsi classé la France parmi les mauvais élèves en matière de surpopulation carcérale, à la 7e place sur les 47 membres de l'organisation paneuropéenne. Outre ce classement, le pays est souvent épinglé par la Cour européenne des droits de l'Homme pour "traitements dégradants" des détenus. Dénoncées par de nombreux spécialistes, ces conditions de détention peuvent, selon eux, entraîner des conséquences néfastes au sein de ces établissements: tensions et violences entre détenus et contre les surveillants, diminution des activités et moindre disponibilité des conseillers d'insertion.

Sur les raisons de cette explosion, beaucoup voient les conséquences d'un climat sécuritaire, d'une demande de fermeté de l'opinion nourrie par l'actualité et le débat politique, qui conduirait les juges à durcir les peines. "La durée moyenne des peines a augmenté de 9 à 11 mois, les gens vont plus facilement en prison et plus longtemps", avait indiqué en mars dernier Clarisse Taron, du Syndicat de la magistrature. A cette surpopulation s'ajoute une pénurie de surveillants (4.000 pour un effectif de 27.000) en raison de postes vacants et de l'absentéisme.

Concrètement, les places de prison manquent. Toutefois, la construction de nouveaux établissements prend en moyenne dix ans et coûte cher, autour de 200.000 euros par cellule pour une maison d'arrêt de 500 places. Au total, de 2012 à 2015, 3.085 places supplémentaires ont été créées (en tenant compte des fermetures, NDLR). A droite, on juge que 10.000 à 20.000 places nouvelles seraient nécessaires.

 

À LIRE AUSSI

Image
Jean-Jacques Urvoas en décembre 2013.
Surpopulation carcérale: le difficile défi de Jean-Jacques Urvoas
En France, les prisons sont surpeuplées, peinant à préparer les détenus à leur sortie. Alors que les professionnels du monde pénitencier ne cessent de réclamer plus de...
17 juillet 2016 - 19:24
Politique