Gilets jaunes à Toulon: une vidéo montre que le policier a frappé le premier

Gilets jaunes à Toulon: une vidéo montre que le policier a frappé le premier

Publié le :

Mardi 08 Janvier 2019 - 10:53

Mise à jour :

Mardi 08 Janvier 2019 - 11:09
© Bertrand GUAY / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Une nouvelle vidéo, prise du point de vue des gilets jaunes, montre que l'arrestation de deux frères –dont l'un a été frappé lors de son interpellation– ne répondait pas à une menace particulière. Le policier a visiblement frappé en première intention le suspect.

C'est une nouvelle vidéo diffusée par 20 Minutes (devenue depuis indisponible, mais que France-Soir a pu consulter) illustrant le dérapage du policier lors d'une manifestation des gilets jaunes à Toulon dans le Var samedi 5 qui montre clairement que certaines brutalités exercées par un commandant de police décoré ne répondaient pas à des violences autres que verbales.

Sur les images, un cordon de gilets jaunes et plusieurs policiers se font face des deux côtés d'une avenue. Des insultes fusent de la part des gilets jaunes. Des violences verbales, mais pas de menaces directes.

Puis, brusquement, le commandant de police se dirige avec plusieurs de ses hommes en direction des gilets jaunes, dans le but de procéder à deux interpellations. Les images montrent clairement qu'il a frappé le premier sur l'un des hommes qui n'opposait pas de résistance particulière à son arrestation. Pendant ce temps, d'autres policiers casqués, avec matraques et boucliers, empêchent les autres gilets jaunes d'intervenir.

Interrogé par 20 Minutes, Laurent Attard, l'homme frappé et arrêté par le commandant témoigne: "J’ai pris deux coups de poing dans la figure et je me suis immédiatement fait embarquer. Je m’en souviendrai toute ma vie". Il a été mis en examen à l'issue de sa garde à vue pour outrage, rébellion, violence volontaire sur personne dépositaire de l’autorité et placé sous contrôle judiciaire, tout comme son frère, Fabien, l'autre personne arrêtée.

Lire aussi - Policier violent à Toulon: "J’ai été victime de sa violence et l’administration l’a couvert", dénonce un autre policier 

Le procureur de la République de Toulon a tenu, de son côté, à rappeler que le commandant de police avait lui-même été victime de violences plus tôt dans la journée. "Ils (les magistrats, NDLR) ont été pris à partie par un groupe d’une centaine de personnes. Le commandant a été mis à terre par un individu, et ses collègues sont venus le secourir d’une fâcheuse posture" rapporte le magistrat, qui a néanmoins saisi l'IGPN (la "police des polices") pour faire la lumière sur ces événements.

Voir aussi:

Toulon: un policier décoré filmé en train de frapper des gilets jaunes (vidéo)

Violences policières: Didier A. aurait donné un coup de tête à une Gilet jaune

Le policier a frappé le suspect sur le capot d'une voiture.


Commentaires

-