Hautes-Pyrénées: piqûre de frelon mortelle

Hautes-Pyrénées: piqûre de frelon mortelle

Publié le :

Vendredi 21 Août 2015 - 17:20

Mise à jour :

Vendredi 21 Août 2015 - 17:48
©RickyWright/Flickr
PARTAGER :
-A +A

Un homme est décédé dans la nuit de jeudi à vendredi suite à une piqûre de frelon au bras dans les environs de Tarbes (Hautes-Pyrénées).

Un homme âgé de 47 ans est mort après s'être fait piquer par un frelon dans la nuit de jeudi 20 à vendredi 21 à Collongues, une ville située à une dizaine de kilomètres au nord-est de Tarbes (Hautes-Pyrénées). L'homme, originaire de Marseillan (Hérault), dînait jeudi soir chez des amis lorsqu'il s'est fait piquer au bras par l'insecte aux alentours de 23h. Malgré l'arrivée des pompiers et du service mobile d'urgence et de réanimation (SMUR) de Tarbes et leurs tentatives de réanimation, l'homme est décédé de sa piqûre, rapportte le journal local La Dépêche.

Selon les informations révélées par les secours qui étaient présents sur place, le frelon responsable de la mort de l'homme n'était pas un frelon asiatique. Bien qu'il soit rare de mourir d'une simple piqûre de frelon au bras, il est possible que l'homme ait eu une réaction allergique. Aucune autre information n'a été divulguée par les pompiers ou le SMUR, tenus par le secret médical.

Le 22 juillet dernier un homme est mort de piqûres de frelon asiatique. L'homme s'était fait piquer à deux reprises, au visage et entre l'épaule et le cou, et est décédé d'un arrêt cardiaque mais non pas à cause d'allergies, mais à ses antécédents. Ce frelon introduit par erreur en France en 2004 n'est pas plus mortel ni plus agressif que le frelon dit européen, mais il est cependant mangeur d'abeilles. Sa prolifération inquiète donc fortement les apiculteurs et menace la biodiversité. Pour le moment la seule solution à l'invasion de ce frelon asiatique est une plante carnivore qui les dévore.

 

 

Un homme est décédé d'une piqûre de frelon jeudi 20 août.


Commentaires

-