Hérault: un pompier soupçonné d'avoir allumé 13 feux de forêts

Hérault: un pompier soupçonné d'avoir allumé 13 feux de forêts

Publié le :

Lundi 08 Juillet 2019 - 15:53

Mise à jour :

Lundi 08 Juillet 2019 - 15:59
© PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un pompier volontaire de 47 ans a été interpellé vendredi 5 dans l'Hérault, soupçonné d'avoir allumé plusieurs feux de forêt. Il aurait reconnu une partie des faits en garde à vue et a été placé en détention provisoire.

Difficile de ne pas voir de relation entre les professions exercées par le suspect et les accusations. Un homme de 47 ans, garde environnemental au sein de l'ASVP et pompier volontaire, a été interpellé pour avoir déclenché de nombreux incendies de broussailles ou de forêt ces deux dernières années dans les régions d'Agde et Florensac (Hérault).

Son métier lui donnait l'opportunité de se retrouver seul en pleine nature. Selon Midi Libre, le quadragénaire était surveillé depuis plusieurs semaines et était sur le point d'allumer un nouvel incendie lorsqu'il a été interpellé vendredi 5. Il utilisait tout simplement un briquet pour provoquer les départs de feu.

Voir: Hospitalisé en psychiatrie, il profite d'une sortie pour allumer des incendies

L'homme a été mis en examen du chef de destruction par incendie de bois, forêt, lande, maquis ou plantation d'autrui pouvant causer un dommage aux personnes pour 13 incendies survenus en 2017 et 2019 sur le territoire des communes d'Agde et Florensac, et placé en détention provisoire, a fait savoir le procureur de Béziers. Il encourt jusqu'à 15 ans de réclusion criminelle et 150.000 euros d'amende.

En garde à vue, il aurait avoué son implication dans certains de ces 13 incendies, mais pas dans tous. Le suspect n'aurait aucun antécédent judiciaire et devrait subir une expertise psychiatrique qui pourrait permettre d'établir ce qui aurait motivé ce comportement pyromane.

Le Sdis (Service départemental d'incendie et de secours) de l'Hérault a fait savoir par communiqué que ce sapeur-pompier a fait l'objet d'une procédure de suspension à titre conservatoire dès son placement en garde à vue. Une saisine du conseil de discipline avec procédure de radiation sera effectuée "si jamais les faits étaient avérés".

Lire aussi:

La grève des pompiers, symptôme d'un système sur sollicité et "à bout"

Le pompier a reconnu son implication dans certains des incendies (illustration).


Commentaires

-