Il meurt après un dîner chez Quick, le gérant condamné en appel

Il meurt après un dîner chez Quick, le gérant condamné en appel

Publié le :

Mardi 27 Novembre 2018 - 16:41

Mise à jour :

Mardi 27 Novembre 2018 - 16:49
©Reynermedia/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

En 2011, Benjamin Orset, un adolescent de 14 ans, décédait après une intoxication alimentaire foudroyante contractée dans un restaurant Quick d'Avignon. Ce mardi, le gérant de l'établissement a été définitivement condamné.

Le gérant est définitivement condamné, la justice confirme donc que c'est bien un manquement grave à l'hygiène qui a provoqué la mort de la victime. L'ancien dirigeant du restaurant Quick Cap Sud d'Avignon a écopé de deux ans de prison avec sursis devant la cour d'appel du tribunal de Nîmes. Il a été reconnu comme responsable de la mort du jeune Benjamin Orset, 14 ans, le 22 janvier 2011.

Le 21 janvier, la veille, le jeune homme était allé dîner avec sa famille dans ce restaurant d'une zone commerciale avant d'aller ensuite au cinéma. Une soirée en apparence tranquille. Mais dans la nuit, à son domicile d'Oppède dans le Vaucluse, l'adolescent va être pris d'un brusque malaise. Il vomit et se plaint de nausées et de maux de tête. Sa situation s'aggrave rapidement et le jeune homme meurt à son domicile, de manière foudroyante.

Lire aussi: Il filme un asticot dans ses frites, Quick l'envoie au tribunal

L'autopsie va mettre en lumière les causes de la mort: Benjamin est décédé suite à une contamination par un staphylocoque doré consécutif à une intoxication alimentaire. Le Quick concerné va alors être contrôlé par les services sanitaires qui vont y relever pas moins de 14 infractions aux règles d'hygiène, dont cinq jugées "majeures".

Le gérant est condamné en appel à la même peine qu'en première instance devant un tribunal d'Avignon, conformément aux réquisitions du parquet. La société exploitant le restaurant, elle, a écopé d'une amende de 50.000 euros.

Voir aussi:

Les Quick belges et luxembourgeois passent sous la bannière de Burger King

Braquage d'un Quick pour financer un départ en Syrie: jusqu'à 8 ans de prison requis

L'adolescent est mort après une intoxication alimentaire contractée chez Quick.


Commentaires

-