Kaboul: deux mosquées chiites attaquées pendant l'Achoura dans la capitale afghane

Kaboul: deux mosquées chiites attaquées pendant l'Achoura dans la capitale afghane

Publié le :

Mercredi 12 Octobre 2016 - 12:39

Mise à jour :

Mercredi 12 Octobre 2016 - 12:51
©Wakil Kohsar/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Deux mosquées chiites ont été attaquées, mardi, dans la capitale afghane. Faisant au moins 14 morts, ces attaques surviennent lors d'une grande fête religieuse chiite, l'Achoura.

La capitale de l'Afghanistan a été le théâtre d'un massacre, mardi 11. A Kaboul, lors de la grande fête religieuse chiite de l'Achoura, deux mosquées ont été attaquées faisant au moins 14 morts et une quarantaine de blessés.

D'après le porte-parole du ministère de l'intérieur afghan, Sediq Sediqqi: "deux terroristes ont perpétré deux attaques séparées contre deux mosquées, la première à Karte Sakhi et la deuxième à Karte Char".

Selon la police, un homme seul aurait tout d'abord lancé des grenades dans la foule avant de se servir de son arme de guerre. Cette première attaque contre la mosquée Karte Sakhi a provoqué la mort d'un enfant et 13 autres personnes. Ensuite c'est une autre mosquée de l'ouest de Kaboul qui a été attaquée, celle de Karte Cahr. Le bilan de l'attaque de ce second lieu de culte n'a pas encore été publié par les autorités afghanes.

Ashraf Ghani, le président du pays, a déclaré dans un communiqué, mardi 11, après les attentats "que toute attaque contre des lieux de culte ou des civils relève du crime contre l'humanité". Il a notamment tenu à "assurer à la population que le gouvernement prendra toutes les mesures en son pouvoir pour garantir la sécurité au cours de la célébration d'Achoura" qui va se tenir ce mercredi dans tout l'Afghanistan.

Quant aux talibans, ils ont démenti sans attendre leur responsabilité dans ces attaques. Le porte parole du groupe Zabihullah Mujahid a affirmé sur Twitter: "nous n'avons rien à voir dans l'attentat de la mosquée de Karte Sakhi, nous sommes profondément affectés par cette attaque contre des civils".

Les chiites se réunissent pendant ce jour férié pour célébrer la mort de l'imam Hussein, petit-fils du prophète Mahomet, mort en martyre en 680. Cette mort tragique est un épisode fondateur de cette branche de l'Islam.

 

D'après le dernier bilan officiel, les attaques ont fait 14 morts et 36 blessés.


Commentaires

-