Du lait contaminé Lactalis en pharmacie: 44 officines épinglées pour la vente de produits contaminés

Scandale

Du lait contaminé Lactalis en pharmacie: 44 officines épinglées pour la vente de produits contaminés

Publié le :

Vendredi 12 Janvier 2018 - 10:27

Mise à jour :

Vendredi 12 Janvier 2018 - 10:34
Les autorités sanitaires ont découvert des produits Lactalis contaminés, et dont le retrait était exigé, dans 44 pharmacies lors d'une opération de contrôle. Les officines concernées s'exposent à des sanctions.
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

C'est un nouveau rebondissement dans le scandale naissant autour des boîtes de lait contaminé aux salmonelles fabriquées par Lactalis. Après la grande distribution, c'est maintenant les pharmacies qui sont dans le collimateur. Les services de l'Etat ont en effet contrôlé pas moins de 1.200 officines et, dans le lot, 44 ont été détectées comme vendant encore des produits retirés.

Interrogée par Europe 1, Carine Wolf Thal la présidente du Conseil national de l'Ordre des pharmaciens a fait part de sa colère en assurant que ces résultats ne doivent pas jeter le discrédit sur la profession. "On reçoit une alerte, puis deux, puis trois et on pense que la troisième est la même que la seconde. Alors qu'il s'agit de lots différents", justifie-t-elle à l'antenne pour expliquer comment les produits ont pu encore être vendus malgré les successions d'alertes.

Il est encore trop tôt pour anticiper les conséquences de ces nouvelles découvertes. Cependant, des sanctions disciplinaires pourraient être prises contre les pharmacies ayant continué à vendre les produits contaminés, pouvant aller dans les cas les plus graves jusqu'à l'interdiction d'exercer.

Lire aussi: Lactalis devra "démontrer" que son usine ne présente plus de risque, avertit Stéphne Travert

Une nouvelle alerte a été lancée ce jeudi 11 aux 22.000 pharmacies françaises.

Outre les 44 officines, des boîtes de lait contaminé ont aussi été découvertes dans 12 hôpitaux et même deux crèches. "C'est incompréhensible et c'est totalement de la responsabilité soit de ces établissements (hospitaliers) soit des pharmaciens" s'est désolée ce vendredi matin Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, confirmant qu'il y aurait "des suites" à cette affaire.

Pas moins de 44 pharmacies ont été signalées après avoir vendu des produits potentiellement contaminés.


Commentaires

-