Landes: l'Etat réclame 397.000 euros à des parents d'élèves

Indemnités

Landes: l'Etat réclame 397.000 euros à des parents d'élèves

Publié le :

Mardi 15 Mai 2018 - 12:47

Mise à jour :

Mardi 15 Mai 2018 - 12:52
La justice landaise a condamné des parents d'élèves pour diffamation envers un professeur de collège. L'Etat leur réclame donc les 397.000 euros de frais que l'arrêt maladie de l'enseignant lui a coûté.
© GUILLAUME SOUVANT / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Des parents d'élèves de Biscarrosse (Landes) pourraient devoir verser la coquette somme de 397.000 euros à l'Etat. La conséquences de leurs propos jugés diffamatoires envers un professeur de sport.

Les parents avaient en effet dénoncé à partir de février 2013 les méthodes de cet enseignant, les présentant comme abusives voire même violentes. Ils avaient même écrit au ministère de l'Education pour se plaindre.

Des dénonciations qui auront d'importantes conséquences sur la santé psychologique de l'enseignant et ses relations sociales. Il bénéficiera donc d'un arrêt maladie pendant trois ans. Des accusations d'autant plus difficile à supporter qu'elles n'étaient pas fondées.

Lire aussi: contre l'absentéisme, la Sécu prête à dévoiler les motifs des arrêts de travail

En premier instance comme en appel, la justice a considéré que ces propos étaient diffamatoires. D'ailleurs certains parents qui ont participé à la diffusion de ces affirmations n'avaient même pas d'enfant en cours avec cet enseignant. "Cet homme proche de la retraite a été détruit psychologiquement. Il s'est retrouvé isolé socialement, a dû faire face à une violence inouïe, avec l'impossibilité de travailler", a déclaré à France Bleu l'avocat de la victime.

Or, ce long arrêt maladie a représenté un coût non négligeable pour l'Etat qui a dû durant ses trois ans payer les salaires et les cotisations patronales du fonctionnaire. L'Etat a chiffré ce préjudice à 397.000 euros réclamés aux parents, l'arrêt maladie étant "exclusivement consécutif aux faits de dénonciations calomnieuses dont a été victime ce professeur", indique le rapport d'experts. La justice doit désormais se prononcer sur ce montant.

Les parents d'élèves ont été condamnés pour diffamation.

Commentaires

-