Le chiot volé à un sans-abri lui a été restitué

Le chiot volé à un sans-abri lui a été restitué

Publié le :

Vendredi 16 Octobre 2015 - 14:12

Mise à jour :

Vendredi 16 Octobre 2015 - 15:16
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le SDF roumain Lulian Vaduva s'était vu arracher son chien en pleine rue le 19 septembre dernier, par l'association Cause Animale Nord (CAN). Après l'intervention de son avocat et des autorités, l'animal lui a enfin été restitué.

Le sans-abri roumain Lulian Vaduva, à qui des membres de l'association Cause Animale Nord (CAN) avaient violemment arraché son chiot le 19 septembre dernier, a enfin pu le récupérer.

La vidéo de la scène avait fait le buzz et suscité l'indignation des internautes. Les retrouvailles entre le SDF et son animal, se sont déroulées le 15 octobre dernier dans le commissariat de police du 1er arrondissement de Paris.

"Je suis heureux, je remercie tous ceux qui m'ont aidé. J'ai eu beaucoup de peine pendant dix jours" a déclaré Lulian Vaduva à Metronews. Une enquête est cependant toujours en cours pour "vol avec violences en réunion".

Comme le rapporte le quotidien, son avocat Me David Sudan, exerçant dans cette affaire à titre gracieux, a précisé qu'il ne comptait pas en rester là."Ma priorité, c'était de récupérer la chienne. Mais un procès aura bien lieu. Outre l'association Cause Animale Nord, je souhaite que madame Evelyne Lombardi, la dame blonde à l'origine de l'action qu'on peut voir sur la vidéo, soit confrontée à la justice" a-t-il déclaré, ajoutant qu'il ne s'agissait pas que "d'une simple affaire de vol de chien".

"On ne peut pas agir au faciès sous prétexte qu'on croit à un trafic de chien, de surcroit sans en informer la justice" a conclu Me David Sudan.

Anthony Blanchard, président de CAN, avait reconnu la dimension violente de l'altercation mais affirmait que la vidéo ne montrait "qu'une partie de la vérité". Selon lui, le chien était "drogué" et "trop jeune" pour vivre dans la rue. 

Le chiot avait été violemment arraché au sans-abri.

Commentaires

-