Les Mureaux: il agresse sexuellement une ado sur le marché, prison ferme

Comparution immédiate

Les Mureaux: il agresse sexuellement une ado sur le marché, prison ferme

Publié le :

Mardi 31 Juillet 2018 - 14:57

Mise à jour :

Mardi 31 Juillet 2018 - 15:08
Un homme a été condamné lundi pour une agression sexuelle commise samedi sur un marché des Mureaux (Yvelines) sur une jeune fille de 13 ans.
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

C'est le procès d'une agression sexuelle gratuite, n'émanant visiblement ni d'un pédophile ni d'un homme connu de la justice qui s'est déroulée lundi 30 devant le tribunal correctionnel de Versailles.

Un homme de 30 ans, prénommé Rahul, comparaissait pour avoir agressé sexuellement une adolescente de 13 ans samedi 28 sur un marché des Mureaux dans les Yvelines.

La jeune victime en question se promène en effet au marché mais constate rapidement qu'un homme la suit de partout entre les étals. S'éloignant, elle finit par trébucher avant de se sentir touchée au niveau du fessier par le trentenaire. Elle se met à hurler et une automobiliste s'arrête à la hauteur de la scène faisant fuir l'agresseur.

La jeune fille est ramenée chez elle, puis elle retourne sur le marché avec sa grande sœur pour identifier le satyre. Elles ne tarderont pas à le retrouver. L'homme se trouve devant un stand vendant des tapis… en train d'être malmené par des jeunes gens lui faisant visiblement payer des actes similaires (au moins pour la "filature") sur une autre jeune fille. Une patrouille de police arrive et embarque le suspect (lui évitant peut-être un passage à tabac).

Voir aussi - Agression sexuelle pédophile: un élu de Gironde suspecté

En comparution immédiate, l'homme nie catégoriquement les faits comme le rapporte Le Parisien: "Je l’ai suivie mais elle était très loin de moi. Je ne l'ai pas touchée" assure-t-il contredisant des images de vidéosurveillance.

Pour l'expert psychiatre, le suspect ne souffre d'aucune pathologie mais présente une personnalité "fruste et primaire".

Celui qui assurait à la barre vouloir "quitter la France le plus rapidement possible" faute de "chance de réussite" a été condamné à deux ans de prison dont un ferme.

Lire aussi: 

Le journaliste de LCP accusé d'agression sexuelle a eu un rappel à la loi

Seine-Saint-Denis: le proviseur et le gestionnaire d'un collège accusés d'agression sexuelle

L'homme a écopé d'une peine de prison ferme.

Commentaires

-