Levallois-Perret: une orpheline passe une semaine avec le cadavre de son frère

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 26 mars 2018 - 13:49
Image
Une petite fille et un petit garçon dans la cour d'une école élémentaire à Lyon, le 2 septembre 2014
Crédits
© Jeff PACHOUD / AFP/Archives
La petite fille a passé la semaine avec le corps de son frère.
© Jeff PACHOUD / AFP/Archives
Une enfant de 12 ans, orpheline, a passé près d'une semaine à vivre comme si de rien n'était à Levallois-Perret après la mort de frère et tuteur légal. Elle n'a prévenu aucun adulte, situation qui a provoqué une vive réaction de l'adjointe au maire Isabelle Balkany.

C'est l'adjointe au maire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) Isabelle Balkany qui a révélé la tragique histoire d'une enfant qui a vécu une semaine avec le corps de son frère dans son appartement, sans que la situation ne soit remarquée par quiconque, jusqu'à ce que l'odeur de corps en putréfaction alerte les voisins.

L'enfant a réussi à s'assumer pendant plusieurs jour, ne loupant pas un seul jour d'école selon le message d'Isabelle Balkany posté sur son compte Twitter, et qui dénonce le fait qu'aucun adulte ne se soit inquiété alors que la situation familiale particulière de l'enfant était connue. Ou encore qu'elle n'ait pas eu suffisamment confiance dans les institutions pour les prévenir.

Lire aussi: Mort depuis trois mois dans son appartement et découvert car il ne répondait plus aux créanciers

Agée de 12 ans, orpheline, elle vivait en effet avec son frère de 30 ans qui en avait la garde. Mais le jeune homme souffrait d'un fort diabète auquel il a succombé en début de semaine dernière. "Interpellant, stupéfiant, effondrant que cette enfant (...) quelles que soient ses craintes pour l'avenir, n'ait pas voulu, n'ait pas pu, ne soit pas arrivée à se confier à l'un des nombreux adultes qu'elle a rencontré, au collège et ailleurs, pendant cette semaine de l'horreur".

"Ce qui m’interpelle, c’est que cette enfant n’ait pas pu se confier à qui que ce soit pendant une semaine. Elle devait certainement avoir peur d’être placée dans un foyer. (...) Mais comment une enfant peut-elle être dans un tel isolement psychologique avec autant d’adultes autour d’elle, ses profs, ses voisins", s'interroge dans les colonnes du Parisien Isabelle Balkany qui juge qu'"une enfant comme ça doit être plus suivie que les autres".

Toujours selon l'adjointe, la fillette a depuis été prise en charge par des médecins et psychologues en attendant son placement dans une famille d'accueil. "On pousse pour qu’elle n’habite pas trop loin de Levallois et qu’elle puisse continuer à aller au même collège. Il faut qu’elle garde ses amis, qu’elle perde le moins de repères possibles", précise-t-elle.

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.