Melun: jugée pour avoir jeté son bébé du 5e étage

Melun: jugée pour avoir jeté son bébé du 5e étage

Publié le :

Lundi 04 Mars 2019 - 15:06

Mise à jour :

Lundi 04 Mars 2019 - 15:09
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Une femme âgée de 22 ans est jugée par la cour d'assises de Seine-et-Marne, à Melun, à partir de mardi 5. Elle est accusée d'avoir jeté son bébé par la fenêtre de l'appartement familial situé au 5e étage, en 2014. L'enfant, qui venait de naître, n'a pas survécu.

C'est un fait divers particulièrement sordide que la cour d'assises de Seine-et-Marne, à Melun, va devoir juger à partir de mardi 5. Une jeune femme de 22 ans y comparait pour le meurtre de son nouveau-né en 2014.

Elle est en effet soupçonnée de meurtre sur mineur de moins de 15 ans. Alors qu'elle avait 18 ans, elle aurait accouché seule dans les toilettes de l'appartement où elle vivait avec ses parents.

Elle aurait ensuite jeté le nouveau-né par la fenêtre de ce même appartement, situé au 5e étage. Le bébé n'a pas survécu.

A voir aussi: Loiret: un nouveau-né retrouvé mort dans une poubelle, sa mère soupçonnée

Un riverain avait par la suite fait cette macabre découverte peu avant 15h. Habitant du rez-de-chaussée, il a aperçu le bébé dans les bosquets du jardin du bâtiment. Né vivant et viable selon Le Parisien qui se réfère au rapport d'autopsie, le nouveau-né a été victime d'un traumatisme crânien et d'un traumatisme thoraco-abdominal.

Une enquête a immédiatement été ouverte et les policiers ont rapidement identifié la principale suspecte: Aurélia S., âgée de 18 ans et dont la famille ignorait la grossesse.

Ses camarades de classe au lycée avaient bien remarqué qu'elle avait pris du poids. Elle leur avait pourtant assuré ne pas être enceinte.

Placée en détention à l'issue de sa garde à vue, la jeune femme a finalement été remise en liberté et placée sous contrôle judiciaire.

Elle a subi plusieurs examens psychiatriques qui n'ont pas débouché aux mêmes conclusions. Pour certains experts, la jeune femme qui dit n'avoir aucun souvenir d'avoir jeté son enfant pas la fenêtre ment. Pour d'autres, elle a fait un déni de grossesse.

La cour d'assises de Seine-et-Marne devra donc statuer. Aurélia S. risque la prison à perpétuité.

A lire aussi:

Marne: 6 points de suture pour un nouveau-né après un coup de scalpel (photo)

Enterré vivant par sa famille, un nouveau-né survit

Nancy: une femme, poursuivie pour la mort de trois nouveau-nés, acquittée

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :


Une jeune femme soupçonnée d'avoir jeté son nouveau-né par la fenêtre va être jugée à partir de mardi 5 à Melun.

Commentaires

-