Meurtre sauvage de Mélodie Massé: le message poignant de sa famille et de son compagnon Olivier après les obsèques

"Continuez à porter les valeurs de Mélodie"

Meurtre sauvage de Mélodie Massé: le message poignant de sa famille et de son compagnon Olivier après les obsèques

Publié le :

Lundi 25 Septembre 2017 - 17:48

Mise à jour :

Mardi 26 Septembre 2017 - 10:09
Les proches de Mélodie Massé, sauvagement violée et tuée à Ustaritz à la mi-septembre lui ont rendu un dernier hommage lors de ses obsèques mardi dernier. L'occasion de faire passer un message bref mais poignant célébrant les valeurs de la jeune femme.
©DR
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Après le meurtre d'une violence inouïe de Mélodie Massé le 13 septembre dernier, sa famille et ses proches, dont son compagnon Olivier Espagne, entament leur difficile travail de deuil. Les obsèques de la jeune femme ont eu lieu mardi 19 septembre à Ustaritz (Pyrénées-Atlantiques), commune du drame, dans la plus stricte intimité.

Ses proches ont tenu à laisser un message d'hommage à la jeune femme dans les colonnes du quotidien Sud-Ouest à cette occasion. "Mélodie, Maïana, Olivier, Mireille, Philippe, Maxence, Camille et Paul vous remercient. Continuez à porter les valeurs de Mélodie, la vie, l'amour et la joie", ont-ils ainsi écrits, en toute sobriété.

Une marche blanche a été organisée en mémoire de la victime vendredi 22. Encore sous le choc, la famille a décliné l'invitation à participer mais s'est dite très touchée par l'initiative, sur Facebook: "Merci à tous pour vos messages de soutien. Nous ne nous associerons pas à la marche blanche envisagée afin de ne pas rompre avec la voie de la sérénité et de l'apaisement que nous avons choisie. La famille de Mélodie".

L'instruction n'en est encore qu'à ses début quant au meurtre de Mélodie Massé. C'est son compagnon Olivier Espagne, un comédien connu sous le pseudonyme d'Olivier Den, qui a découvert celle qui allait devenir maman, sur son lit, les yeux bandés et les membres entravés, morte étouffée par son bâillon après avoir subi un viol d'une violence inouïe. Elle était enceinte de plus de 8 mois.

Le principal suspect dans l'affaire du viol et du meurtre est passé aux aveux et a reconnu mercredi 20 son implication dans cette abominable affaire. Né en Suisse en 1979, mais de nationalité française, Cédric Bernasconi, 38 ans, a vécu en Haute-Savoie et en Isère avant d'arriver dans la région de Bayonne il y a huit ans. Là, il vivotait dans un état de clochardisation et était considéré comme un SDF. Il était sous curatelle renforcée après que son internement ait été refusé par un professionnel.

Une marche blanche a été organisée en mémoire de la victime vendredi 22.

Commentaires

-