Mort d'Emiliano Sala: le pilote intoxiqué au monoxyde de carbone avant le crash?

Mort d'Emiliano Sala: le pilote intoxiqué au monoxyde de carbone avant le crash?

Publié le :

Mercredi 14 Août 2019 - 18:26

Mise à jour :

Mercredi 14 Août 2019 - 18:26
© HO / AAIB/AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Le bureau d'enquête britannique sur les accidents aériens (AAIB) a fait de nouvelles révélations concernant l'enquête sur le crash d'avion ayant entraîné la mort d'Emiliano Sala et de son pilote David Ibbotson. Les deux hommes auraient été exposés à des niveaux "potentiellement mortels" de monoxyde de carbone avant le crash.

L'enquête sur la mort de l'ex-footballeur du FC Nantes Emiliano Sala se poursuit, sept mois après le crash de son avion dans La Manche. Le corps de son pilote David Ibbotson n'a jamais été retrouvé.

L'AAIB a révélé ce mercredi les résultats de nouveaux tests toxicologiques effectués sur la dépouille d'Emiliano Sala: ils montrent des concentrations de monoxyde de carbone très élevées.

Sala avait un taux de saturation en carboxyhémoglobine (COHb) de 58%.

Au-delà de 50%, le monoxyde de carbone peut être mortel. Il peut aussi provoquer des malaises, de la somnolence ou même une crise cardiaque. Le pilote comme le footballeur ont été exposés avant le crash.

Lire aussi: Emiliano Sala - le père du footballeur est mort, trois mois après son fils

Désormais, les enquêteurs cherchent à comprendre comment le monoxyde de carbone a pu se diffuser dans l'habitacle de l'avion. Des problèmes d'étanchéité ou une défaillance du moteur pourraient expliquer l'intoxication.

La famille d'Emiliano Sala espère qu'un examen technique de l'épave de l'avion permettra de répondre à ces questions. Le problème, c'est qu'il est toujours au fond de l'eau.

Voir aussi:

Mort d'Emiliano Sala: daltonien, le pilote n'aurait jamais dû voler de nuit

Emiliano Sala: sa tête trop abîmée, le footballeur identifié par ses empreintes

Emiliano Sala: le pilote n'était pas habilité à transporter des passagers payants

Emiliano Sala et son pilote auraient été exposés à des niveaux "potentiellement mortels" de monoxyde de carbone avant le crash.


Commentaires

-