Nice: des inscriptions antisémites devant l'ancien lycée de Simone Veil

Nice: des inscriptions antisémites devant l'ancien lycée de Simone Veil

Publié le :

Mardi 12 Février 2019 - 13:49

Mise à jour :

Mardi 12 Février 2019 - 13:51
© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

La mairie de Nice a fait intervenir les services de voirie ce mardi 12 février au matin pour effacer des inscriptions antisémites gravées sur le trottoir devant l'ancien lycée de Simone Veil, avenue du Marechal Foch.

Alors qu'à Paris des portraits de Simone Veil, peints sur des boîtes aux lettres par l'artiste Christian Guémy, ont été barrés de croix-gammées lundi, des inscriptions antisémites ont été retrouvées devant le lycée Albert-Calmette, avenue du Marechal Foch à Nice, où la rescapée de la Shoah a été étudiée quand elle était adolescente, avant d'être déportée.

Une croix-gammée et l'inscription "skin head" ont en effet été gravées dans le béton, sur le trottoir devant l'établissement niçois, par des individus non-identifiés.

C'est Fouzia Ayoub, secrétaire générale du groupe Un Autre Avenir pour Nice, qui a signalé cet acte antisémite, sous un tweet de Christian Estrosi qui s'indignait justement de ce qui s'était passé à Paris.

Lire aussi: Tag antisémite - des croix gammées sur le visage de Simone Veil à Paris

La réponse du maire de Nice a été quasi-immédiate. Il a fait intervenir les services de voirie pour que ces inscriptions soient supprimées. Ce qui a été fait ce mardi matin. Aucune plainte concernant ces tags n'a été évoquée.

Pour les tags sur les portraits de Simone Veil à Paris Anne Hidalgo a cependant bien signifié son intention de porter plainte. Les fils de Simone Veil ne comptent pas la suivre dans sa démarche.

Et aussi:

Les arbres en hommage à Ilan Halimi sciés en pleine vague d'actes antisémites

Castaner dénonce le "poison" de l'antisémitisme après la flambée des actes antijuifs en 2018

Antisémitisme: extrême droite et extrême gauche "tardent" parfois à condamner, regrette Griveaux

La mairie de Nice a fait enlever ce mardi des inscriptions antisémites qui avaient été gravées sur le trottoir, devant le lycée Albert-Calmette, où a étudié Simone Veil.


Commentaires

-