Nord: fusillade entre gendarmes et occupants d'une voiture

Nord: fusillade entre gendarmes et occupants d'une voiture

Publié le :

Dimanche 26 Août 2018 - 16:31

Mise à jour :

Dimanche 26 Août 2018 - 16:41
Un échange de tirs a eu lieu entre les gendarmes et les occupants d'une voiture qu'ils souhaitaient contrôlés, dimanche matin à Loon-Plage (Nord). L'un des individus, blessé, a été appréhendé. Le ou les autres ont pris la fuite.
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Des gendarmes ont essuyé des coups de feu et ont répliqué, faisant un blessé parmi leurs agresseurs, ce dimanche 26 à l'aube, sur la commune de Loon-Plage, dans le Nord.

Les faits se sont déroulés vers 5h du matin. Les militaires en opération dans cette ville voisine de Dunkerque ont repéré un véhicule qui cumulait les infractions au code de la route. Mais ce qui ne devait a priori relever que du contrôle et de la contravention s'est transformé en fusillade.

Voir: Indre-et-Loire: tué après avoir menacé un gendarme avec une arme factice

Le conducteur du véhicule suspect a dans un premier temps accepté de s'arrêter sur les injonctions des gendarmes. Mais alors que ceux-ci s'apprêtaient à le contrôler, les occupants de la voiture ont fait feu dans leur direction. Selon le parquet de Dunkerque cité par France Bleu, "les tirs venaient probablement des deux côtés", signe qu'au moins deux individus armés se trouvaient à bord.

Les gendarmes ont touché l'un de ses occupants. Son ou ses complice(s) l'ont laissé sur place et ont pris la fuite. Ils étaient activement recherchés ce dimanche. L'homme blessé a été hospitalisé. Il était jusqu'alors inconnu des services de police.

La veille au soir à Lille, ce sont des militaires de l'opération Sentinelle qui ont fait usage de leurs armes contre un véhicule dont le chauffeur a tenté de renverser un soldat lors d'un contrôle.

Lire aussi:

Lille: un véhicule fonce sur des soldats de Sentinelle qui ouvrent le feu

Les gendarmes ont essuyé des coups de feu lors d'un contrôle routier.


Commentaires

-