Nord: on lui retire son implant contraceptif, elle perd l'usage de sa main

Nord: on lui retire son implant contraceptif, elle perd l'usage de sa main

Publié le :

Vendredi 12 Octobre 2018 - 16:04

Mise à jour :

Vendredi 12 Octobre 2018 - 16:23
Un jeune femme de 20 ans a perdu l'usage de sa main et de toute sensation dans une partie de l'avant-bras gauche. Cela fait suite au retrait de son implant contraceptif au Cateau-Cambrésis, dans le Nord, en septembre. Elle a décidé de porter plainte contre le centre hospitalier.
© BORIS HORVAT / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Elle a décidé de porter plainte. Une jeune femme de 20 ans a perdu l'usage de sa main gauche ainsi que toute sensation dans une partie de son avant-bras après une opération bénigne.

En septembre dernier, elle s'est rendue au centre hospitalier de Cateau-Cambrésis, dans le Nord, pour se faire retirer l'implant contraceptif qu'elle avait dans le bras.

Seulement au réveil de son anesthésie générale, la jeune Priscilla s'est très rapidement rendue compte qu'elle ne ressentait plus aucune sensation sur toute une partie de son avant-bras gauche. Elle a fait part de ses inquiétudes à son médecin qui lui a alors pris un rendez-vous chez un neurologue un mois plus tard.

A voir aussi: L'implant contraceptif Essure retiré de la vente pendant trois mois

Inquiète, la jeune patiente n'a cependant pas voulu attendre si longtemps et s'est rendue aux urgences "SOS mains" de Saint-Quentin où elle a été rapidement opérée.

"Ils m’ont ouvert le bras, retiré l’implant contraceptif coupé en deux, et m’ont fait une autogreffe. Ils ont réparé le nerf atteint à 80 % avec une partie de celui de l’avant-bras", a-t-elle expliqué à La Voix du Nord.

Pourtant, Priscilla ne peut toujours pas utiliser son bras gauche normalement et rencontre de grandes difficultés à s'occuper de sa petite fille de quatre ans. Elle s'est vu prescrire 30 séances de rééducation, à raison de quatre par semaine.

"Des médecins m’ont dit que j’avais 40% de chances qu’elle (sa main gauche NDR) soit paralysée", s'est elle alarmée.

Après avoir consulté sa famille, la jeune femme a décidé de porter plainte contre le centre hospitalier du Cateau-Cambrésis pour blessures involontaires.

Ce n'est pas la première fois qu'un grave dysfonctionnement avec un implant contraceptif est médiatisé. En 2016, une jeune femme qui devait se faire opérer pour se le faire retirer avait appris que le petit objet avait migré jusque dans son artère pulmonaire, elle menaçait alors de faire un œdème à tout moment.

A lire aussi:

Lot de pilules contraceptives défectueuses: quels risques et que faire

Sida: La Fondation Bill et Melinda Gates investit dans un implant contre le VIH

Obésité: un implant contre l'obésité autorisé par les autorités américaines

Après une opération pour se faire retirer son implant contraceptif, une jeune femme a perdu l'usage de sa main gauche.


Commentaires

-