Paris: neuf jeunes arnaqués après avoir sous-loué le même studio

Escroc

Paris: neuf jeunes arnaqués après avoir sous-loué le même studio

Publié le :

Jeudi 22 Février 2018 - 12:50

Mise à jour :

Jeudi 22 Février 2018 - 12:55
Pas moins de neuf jeunes ont été arnaqués à Paris mardi dernier. Ils avaient tous sous-loué le même studio à un homme et lui avaient versé chacun 1.800 euros. Ils ont porté plainte contre l'usurpateur qui reste introuvable.
© JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un escroc a arnaqué neuf jeunes qui voulaient s'installer à Paris mardi 13. Il disait vouloir sous-louer son studio de 17 mètres carrés: il a finalement extorqué entre 1.000 et 1.800 euros à ses victimes.

Selon Le Parisien, l'arnaque a été découverte par les "sous-locataires" eux-mêmes lorsqu'ils se sont présentés tour à tour à l'appartement qui devait être le leur pour s'y installer.

A voir aussi: Arnaque sur Le Bon Coin - ils tendent un piège à un homme...policier

Finalement, ils se sont rendus compte qu'ils avaient tous rencontré la même personne et que celle-ci les avait arnaqué. L'un d'entre eux, qui avait déposé ses affaires dans le studio quelques jours avant, s'est en plus fait dépouillé de tout ses biens.

"C’est super traumatisant, je me sens honteuse d’être tombée dans le panneau", a expliqué l'une des victimes. Celles-ci sont d'ailleurs toutes jeunes et sans attache dans la capitale.

L'arnaqueur, contre lequel huit des victimes ont porté plainte, s'était présenté comme étant le locataire des lieux. Cet escroc "impeccable, très bien habillé", leur expliquait qu'il quittait temporairement son appartement pour faire un stage à Nantes, en Loire-Atlantique.

Il n'a pas hésité à rencontre ses "sous-locataires" à plusieurs reprises avant de leur demander de signer un contrat et de leur donner entre 1.000 et 1.800 euros en liquide, pour le premier mois de loyer et la caution.

La police du 15e arrondissement prend l'enquête "très au sérieux" au vu du nombre de victimes. Le vrai locataire du studio a été retrouvé tout comme le réel propriétaire, comme l'escroc ils sont d'origine marocaine.

Le locataire a lui aussi porté plainte pour usurpation d'identité. Mais les forces de l'ordre soupçonnent les trois personnes d'avoir monté cette arnaque ensemble. L'escroc qui a rencontré les victimes est cependant introuvable depuis mardi 13, les policiers sont toujours à sa recherche.

Les neuf jeunes ont porté plainte contre l'escroc qui leur a sous-loué le studio situé dans le 15e arrondissement de Paris.

Commentaires

-