Qui est Ayoub El-Khazzani, le tireur présumé du Thalys?

Portrait

Qui est Ayoub El-Khazzani, le tireur présumé du Thalys?

Publié le :

Dimanche 23 Août 2015 - 10:32

Mise à jour :

Dimanche 23 Août 2015 - 10:40
L'identité donnée aux enquêteurs vendredi 21 par le tireur présumé du Thalys a été confirmée. C'est celle d'Ayoub El-Khazzani, un Marocain de 25 ans connu des services de renseignement français et espagnols. En garde à vue, il nie toute intention terroriste.
©Facebook
PARTAGER :

Victor Lefebvre

-A +A

L'auteur présumé de la fusillade de vendredi 21 dans un train Thalys a été formellement identifié. Il s'agit bien d'Ayoub El-Khazzani. Ce Marocain de bientôt 26 ans avait livré son identité aux enquêteurs peu après son arrestation en gare d'Arras. Cependant il n'avait aucun papier sur lui pour prouver ses dires. Les enquêteurs de la section antiterroriste ont pu confirmer son identité grâce à ses empruntes digitales.

Né le 3 septembre 1989, Ayoub El-Khazzani est originaire de Tétouan (Nord du Maroc). Il aurait vécu en Espagne à partir de 2007. D'abord à Madrid puis à Algesiras, ville du Sud proche du détroit de Gibraltar, important lieu de transit pour la drogue venue d'Afrique du Nord. Selon le quotidien espagnol El Pais, il aurait connu trois fois la détention provisoire pour trafic de drogue.

A Algerias, il aurait fréquenté une mosquée salafiste, attirant l'attention des services de renseignement espagnols. Ceux-ci ont alerté leurs homologues français en février 2014, a précisé samedi 22 le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. Ayoub El-Khazzani a dès lors fait l'objet d'une fiche "S" (Sûreté de l'Etat). Ce document est notamment établi pour les personnes ayant des relations avec les milieux terroristes. Mais le niveau de dangerosité et donc de surveillance de chaque personne fichée est variable.

Le parcours du jeune homme à partir de 2014 est encore un peu flou et sujet à controverse. Selon El Pais qui cite une source des services de renseignement espagnols, il aurait déménagé en France cette année-là. Il aurait également fait un séjour en Syrie avant de rentrer en France. Cependant, la DGSI (Direction générale de la sécurité intérieure) n'aurait pas été prévenue de ce voyage par les renseignements espagnols.

Le 10 mais 2015, la DGSI aurait repéré Ayoub El-Khazzani à Berlin, où il embarque pour un voyage en Turquie. Il aurait ensuite été signalé en Belgique. C'est bien à Bruxelles qu'il est monté dans le Thalys vendredi 21.

Selon son avocate citée par Le Parisien, Me Sophie David, Ayoub El-Khazzani reconnaît être l'homme armé mais réfute les accusations de terrorisme. Il se dit SDF et "avoir trouvé ce fusil Kalachnikov, son pistolet Luger et un téléphone portable dans une valise, abandonnée dans un parc, près de la gare de Bruxelles en Belgique où il avait pris l’habitude de dormir", explique-t-elle. "Lui dit avoir voulu rançonner les passagers de ce Thalys et rien d’autre. Il nie toute dimension terroriste à son geste. Cela le ferait presque rigoler...".  L'avocate décrit également sur BFMTV un homme "chétif", "affaibli" et "hagard". "Pour lui il n'y a pas eu de coup de feu". Le suspect reconnaît également avoir voyagé en Europe mais nie avoir été en Turquie ou en Syrie.

Samedi 22 au soir, sa garde à vue a été prolongée et pourra durer 96 heures, conformément aux mesures d'exception concernant les actes terroristes.

 

Ayoub El Khazzani "nie toute dimension terroriste à son geste", selon son avocate.

Commentaires

-