Rhône: il fait l'apologie de Mohammed Merah et de l'attaque du Bataclan dans la gare de Villefranche-sur-Saône, six mois ferme

Rhône: il fait l'apologie de Mohammed Merah et de l'attaque du Bataclan dans la gare de Villefranche-sur-Saône, six mois ferme

Publié le :

Lundi 07 Novembre 2016 - 17:53

Mise à jour :

Lundi 07 Novembre 2016 - 17:58
©Damien Meyer/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un homme de 51 ans a été condamné et écroué pour avoir loué l'attentat du Bataclan et les crimes de Mohammed Merah dans une gare du Rhône. L'individu souhaitait visiblement se faire incarcérer, faute de pouvoir se payer un billet de train.

Il ne fait pas bon louer les crimes des terroristes islamistes comme Mohammed Merah ou les assaillants de l’attaque du Bataclan le 13 novembre 2015. Un homme de 51 ans se l’est vu rappeler à ses dépens par la justice qui l’a condamné à six mois de prison ferme pour apologie de terrorisme, à l’issue d’une procédure qui n’a pas traîné, selon une annonce faite ce lundi.

Les faits se sont produit mercredi 2 novembre dans la gare de Villefranche-sur-Saône (Rhône), une commune proche de Lyon. Un quinquagénaire, fraîchement libéré de prison, se rend dans la gare pour rallier la préfecture du Rhône par le train. Arrivant au guichet, et s’apercevant qu’il ne lui restait plus assez d’argent, il aurait alors fait croire à l’employé préposée à la vente de billets qu’il était fiché S, avant de se féliciter des attentats du Bataclan où 90 personnes ont trouvé la mort, et de vanter les actions de Mohammed Merah, le terroriste qui a tué 7 personnes avant d’être abattu par les hommes du Raid en 2012.

L’individu, qui se serait livré à ces provocations pour "retourner en prison" , selon le quotidien local Le Progrès qui rapporte les faits, a été immédiatement interpellé. Il a été présenté au parquet vendredi 4, avant d’être jugé en comparution immédiate, condamné et incarcéré.

L’homme n’en est d’ailleurs pas à ses débuts: il avait déjà commis des actes similaires en octobre, alors qu’il était encore en détention à la maison d’arrêt de Villefranche-sur-Saône.

 

L'homme est un récidiviste de l'apologie du terrorisme.

Commentaires

-