Saint-Ouen: des policiers accusés de deux arrestations violentes

Saint-Ouen: des policiers accusés de deux arrestations violentes

Publié le :

Mardi 13 Août 2019 - 08:29

Mise à jour :

Mardi 13 Août 2019 - 08:30
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Une unité de police de Seine-Saint-Denis est accusé de violences lors de deux arrestations qui ont eu lieu vendredi 9 à Saint-Ouen. L'une d'elle fait l'objet d'une saisie de l'IGPN.

La Compagnie de sécurisation et d'intervention (CSI) de Seine-Saint-Denis d'accusations de violences policières pour deux arrestations violentes qui se sont déroulés à des dates différentes à Saint-Ouen. Pour l'une d'elle, l'Inspection générale de la police nationale a ouvert une enquête.

La première a eu lieu, comme le rapporte Le Parisien qui révèle l'affaire, au niveau de la cité Cordon. Les faits ont été captés par une vidéo amateur. On peut voir un jeune homme et un policier en civil se battre. Projeté au sol, le jeune est frappé à plusieurs reprises au niveau de la tête par le policier en civil et un de ses collègues en tenue arrivé en renfort. La victime s’était vu prescrire trois jours d’ITT (incapacité totale de travail).

Initialement placé en garde à vue pour "trafic de drogues", le jeune a été entendu par les enquêteurs de l’IGPN et a déposé plainte pour "violences" contre les policiers. Sa garde à vue a été levée samedi après-midi.

Lire aussi – Grenoble: un jeune homme entre la vie et la mort, l'IGPN saisie

Quelques heures plus tard, des policiers de la CSI 93 ont réalisé une intervention sous le coup d'une enquête de l'IGPN pour son caractère "violent". Les faits se seraient produits dans la soirée dans le secteur de l'avenue Michelet. Deux témoins affirment que des policiers ont amené deux jeunes dans un hall d'immeuble pour les frapper.

Selon une source policière citée par BFM, "il s'agit d'un contrôle policier sur des trafiquants de stupéfiants qui a mal tourné. L’un des jeunes qui aurait été frappé a été conduit à l’hôpital pour des contusions". 

Parallèlement, un policier de la CSI a déposé plainte pour "violences volontaires" de la part de ces deux jeunes qui auraient été conduits à l'hôpital après cet épisode et qui en seraient ressortis avant d'avoir été soignés.

Voir:

Disparition de Steve à Nantes: l'enquête IGPN "devrait être rendue la semaine prochaine"

Après Nantes, l'IGPN de nouveau sous le feu des critiques

Savoie: décès d'un homme lors d'une expulsion, l'IGPN saisie

L'IGPN a ouvert une enquête après une arrestation violente à Saint-Ouen vendredi 9.


Commentaires

-