Sarthe: il frappe sa femme parce qu'il n'aime pas la soupe

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 01 février 2019 - 13:30
Image
Soupe, velouté, potage
Crédits
©Nicholas Hunt / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Un homme a été condamné mercredi dans la Sarthe pour avoir frappé sa femme qui lui avait préparé de la soupe, alors qu'il n'aime pas ça.
©Nicholas Hunt / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Un homme de 43 ans a écopé mercredi 30 janvier de huit mois de prison dont cinq avec sursis pour des faits de violences conjugales. Lundi soir, chez lui à Sablé-sur-Sarthe, il s'en est pris à son épouse qui lui avait fait de la soupe pour le dîner.

"Je n'aime pas la soupe": c'est ce qu'a expliqué cet homme accusé de violences conjugales, et jugé mercredi pour des faits commis deux jours plus tôt sur son épouse à leur domicile situé à Sablé-sur-Sarthe.

Selon Les Nouvelles de Sablé, lundi soir, ce manutentionnaire de 43 ans, originaire d'Amiens, s'en est pris physiquement à sa femme, qui a réussi à prévenir les forces de l'ordre et à se réfugier dans sa chambre.

Quand la police est arrivée, il y avait des traces de lutte dans l'appartement et notamment dans la cuisine. La victime, une Marocaine arrivée récemment en France, avait des hématomes sur le cou et à la tête.

Le quadragénaire a été interpellé et placé en détention provisoire. Il a été jugé en comparution immédiate mercredi devant le tribunal correctionnel du Mans et a écopé de huit mois de prison, dont cinq ferme, ainsi que d'une interdiction d'entrer en contact avec sa femme.

Lire aussi: ivre, il étrangle sa femme qui a laissé des grumeaux dans la pâte à crêpes

A la barre, il s'est étalé sur tout ce qu'il reprochait à sa femme, et ça ne concernait pas uniquement le fait qu'elle lui ait cuisiné de la soupe alors qu'il déteste ça.

"Elle s’est mise avec moi pour avoir des papiers, mais elle fait l’actrice. Moi je ne suis pas un pigeon", a-t-il notamment déclaré.

"Elle dit que je suis un gentleman, j’ai emprunté de l’argent pour lui offrir un cadeau à son anniversaire", a-t-il aussi dit, juste après avoir reconnu s'être énervé, mais en niant l'avoir frappée.

Des témoignages du voisinage, qui font état de violences conjugales répétées, ont dépeint le portrait de cet homme, que le procureur de la République a décrit comme un "tyran domestique".

Et aussi:

Il estime sa femme "stupide" et la frappe pour la "recadrer"

Le mari frappe sa femme, le chien de la famille la défend

Var: ivre, il frappe sa compagne et tente de l'enterrer vivante

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.