Site nucléaire de Framatome: un colis suspect déposé devant l'entrée principale

Fausse alerte

Site nucléaire de Framatome: un colis suspect déposé devant l'entrée principale

Publié le :

Mardi 03 Avril 2018 - 14:28

Mise à jour :

Mardi 03 Avril 2018 - 14:37
Peu avant 8h ce mardi matin, un colis suspect a été découvert devant le site nucléaire Framatome (ex FBFC) à Romans-sur-Isère (Drôme). Il s'agissait d'une fausse alerte.
©Denis Charlet/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Fausse alerte mais vraie intervention des démineurs. Un colis suspect a été déposé par mégarde près de l'entrée principale devant le site nucléaire Framatome à Romans-sur-Isère (Drôme) ce mardi 3 au matin. Le site est particulièrement sensible car y est fabriqué du combustible nucléaire. Un périmètre de sécurité a été mise en place pour permettre l'intervention des spécialistes du déminage.

Le "colis" en question serait en fait un chariot élévateur et une batterie déposés là, sans explication, devant les grilles de l’établissement. Une équipe de démineurs missionné par la préfecture de la Drôme s'est rendue sur place pour effectuer "une levée de doute" qui a permi de constater que l'objet ne présentait aucun danger et permettre la levée du périmètre de sécurité.

D'après les informations obtenues par France Bleu Drôme Ardèche, "un livreur est arrivé une heure trop tôt ce mardi matin pour une livraison. Il a alors laissé un transpalette et sa batterie (un chargeur) devant l'entrée du site avant de repartir". De façon assez surprenante, le livreur n'aurait pas suivi la procédure habituelle qui consiste à prévenir le garde en faction et de prendre un bon de commande mais aurait purement et simplement abandonné son colis et son véhicule.

Lire aussi - Romans: intervention des démineurs sur un site nucléaire d'Areva après la découverte de substances "suspectes"

"C'est une première, on avait jamais vu ça (...) C'était une erreur, il n'y avait pas de volonté de nuire" a fait savoir la communication du site de Framatome.

Le site avait fait l'objet d'une évacuation d'urgence en raison d'une substance suspecte détectée dans la cabine d'un camion qui devait pénétrer dans l'enceinte du lieu en novembre dernier. Les autorités redoutaient qu'il s'agisse d'explosifs, déclenchant une intervention des démineurs alors que la menace terroriste qui pèse sur la France est toujours maximale. Il s'agissait finalement d'une substance chimique inoffensive.

Les démineurs ont effectué une "levée de doute" sur le site nucléaire de Framatome de Romans.

Commentaires

-