Thionville: le surveillant pédophile violait les "filles déjà formées", audience insoutenable pour un juré

Thionville: le surveillant pédophile violait les "filles déjà formées", audience insoutenable pour un juré

Publié le :

Mercredi 30 Mai 2018 - 10:40

Mise à jour :

Mercredi 30 Mai 2018 - 10:51
© DAMIEN MEYER / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un homme a été condamné par la cour d'assises de la Moselle pour viols sur mineures et détention d'images pédopornographiques. Certains faits remontent à 15 ans. Le pervers, pour sa défense, assurait n'avoir que des "histoires d'amour".

Insoutenable. Les images diffusées devant les jurés de la cour d'assises de la Moselle étaient tellement abjectes que l'un des jurés a fait un malaise et a dû être évacué. Elles montraient ce qui a été découvert chez l'accusé, une vidéo tournée en 2003 montrant l'homme âgé à l'époque de 28 ans en train de violer une petite voisine âgée de 12 ans seulement.

C'est le journal Le Républicain lorrain qui rapporte les faits ce mercredi 30. Celui qui a aujourd'hui 43 ans répondait du stockage de la détention massive d'images et de vidéos pédopornographiques, mais surtout de ses passages à l'acte régulier. Sa cible, comme il l'avouera lui-même? Les jeunes filles "déjà formées", comprenez des préadolescentes "de 12 ou 13 ans". Comme la victime dont la vidéo a été diffusée, en perte de repères après la mort de sa mère, et qui restera trois ans sous l'emprise du pervers.

Le terrain de chasse privilégié de l'accusé? Un établissement scolaire de Thionville où l'homme exerçait la profession de… surveillant. Des faits qu'il ne cache pas mais qu'il justifie comme étant des "histoires d'amour". Preuve de sa bonne foi selon lui, pour deux des jeunes filles concernées, il a assuré avoir eu "l'autorisation de leurs parents".

Lire aussi: Le pédophile collectionnait plusieurs téraoctets d'images pédopornographiques, certaines mettant en scène sa fille

Mais les enquêteurs ont aussi trouvé des vidéos plus inquiétantes encore laissant entendre que l'homme évoluait vers des proies de plus en plus jeunes. Des images de sa belle-fille de 10 ans sous la douche, en sous-vêtements ou le sexe capté en gros plan ont été découvertes. Des photos douteuses de son fils de neuf ans ont aussi été retrouvées.

L'accusé a été condamné par la cour d'assises à une peine de 12 ans de prison. Incarcéré depuis 2015, il est retourné derrière les barreaux. Le verdict a été rendu en l'absence du juré ayant fait un malaise, qui n'a jamais pu reprendre sa place.

Le pervers a été condamné à une lourde peine.


Commentaires

-