Un homme de 74 ans condamné pour avoir violé sa fille dans son enfance

Un homme de 74 ans condamné pour avoir violé sa fille dans son enfance

Publié le :

Lundi 25 Juin 2018 - 09:17

Mise à jour :

Lundi 25 Juin 2018 - 09:27
Un homme de 74 ans a été reconnu coupable vendredi du viol de sa fille (aujourd'hui âgée de 20 ans) quand elle avait entre neuf et dix ans. L'accusé a nié tout le long de la procédure les faits qui lui sont reprochés, et était soutenu par son épouse.
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Il a nié tout le long du procès les faits qui lui étaient reprochés, mais la cour d'assises de Haute-Garonne l'a condamné à une lourde peine. Un retraité de 74 ans a écopé de 15 ans de prison ferme vendredi 22 pour avoir violé sa fille âgée aujourd'hui de 20 ans, quand celle-ci avait entre neuf et dix ans.

L'homme, un ancien ingénieur informatique, pouvait compter sur le soutien indéfectible de son épouse qui a aussi contesté les accusations de sa fille n'hésitant pas à la traiter de folle comme le rapporte le journal La Dépêche du midi.

Les accusations de la jeune femme remontent à 2013. Alors âgée de 16 ans, elle se confie à une sage-femme lors d'une consultation. La professionnelle alertera ensuite la gendarmerie, déclenchant l'enquête et la procédure judiciaire.

Lors du procès à huis clos, c'est une autre accusatrice qui va accabler le septuagénaire: une demi-sœur, plus âgée, de la victime expliquera elle aussi avoir été violée dans son enfance par l'homme dans le box. Elle expliquera ne pas avoir eu le courage nécessaire pour déposer plainte.

Voir aussi - Chartres: le routier "pédophile prédateur" assure être "amoureux"

Les dénégations du septuagénaire n'y feront rien, il sera condamné à l'issue du délibéré. N'ayant pas été placé en détention provisoire, il est reparti du tribunal encadré par deux policiers et a passé dans la foulée sa première nuit en prison.

L'avocat a déjà annoncé son intention de faire appel de la condamnation de son client qui clame son innocence.

L'homme accusé d'avoir violé sa fille a été condamné malgré ses dénégations.


Commentaires

-