Un nouveau proche d'Amedy Coulibaly en garde à vue

Un nouveau proche d'Amedy Coulibaly en garde à vue

Publié le :

Mardi 24 Mars 2015 - 17:42

Mise à jour :

Mardi 24 Mars 2015 - 17:55
Un nouveau membre de l'entourage d'Amedy Coulibaly a été interpellé ce mardi à Grigny (Essonne). Placé en garde à vue, il est soupçonné d'avoir apporté une aide matérielle au terroriste.
©Rex/Sipa
PARTAGER :
-A +A

Les interpellations se suivent dans l'entourage d'Amedy Coulibaly, le tueur de Montrouge et de l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes. Plus de deux mois après les crimes du terroriste et sa mort sous les balles du Raid, un de ses proches a été arrêté ce mardi matin à Grigny (Essonne).

Le suspect a été placé en garde à vue à la sous-direction anti-terroriste (SDAT) de la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ), selon plusieurs sources proches du dossier. Ses liens précis avec Amedy Coulibaly ne sont pas encore connus. L'homme serait suspecté d'avoir aidé le djihadiste à se procurer une voiture, les enquêteurs s'intéresseraient également à une éventuelle vente d'armes dans laquelle il serait intervenu.

Le suspect aurait été en contact avec Amedy Coulibaly jusqu'à la veille des attentats, perpétrés le 8 et le 9 janvier dernier. La mise en examen n'avait ce mardi pas encore été notifiée, mais dans le cadre d'une enquête sur des actes terroristes, la garde à vue peut durer jusqu'à 72 heures.

Six personnes issues de l'entourage d'Amedy Coulibaly se trouvent actuellement en prison pour "association de malfaiteurs terroristes en vue de commettre des crimes contre les personnes". Les deux dernières avaient été mis en examen le 13 mars.

Si tous sont soupçonnés d'avoir apporté une aide matérielle à Amedy Coulibaly, ils ne sont pas accusés d'avoir été au courant ou complices de ses tueries. Leur appartenance à la mouvance djihadiste n'est pas avérée.

La compagne d'Amedy Coulibaly, Hayat Boumedienne, est, elle, toujours présumée avoir réussi à fuir en Syrie pour rejoindre les rangs de l'Etat islamique.

 

 

Plus de deux mois après ses attentats, des proches d'Amedy Coulibaly continuent d'être interpellés.


Commentaires

-