Un prêtre pédophile reconnaît des actes "pas conformes à la morale catholique"

Un prêtre pédophile reconnaît des actes "pas conformes à la morale catholique"

Publié le :

Mardi 18 Juin 2019 - 11:48

Mise à jour :

Mardi 18 Juin 2019 - 11:50
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un prêtre âgé de 46 ans, exclu depuis 2008, était jugé lundi 17 juin pour agressions sexuelles sur mineur au tribunal correctionnel de Rennes. Il a reconnu des actes "pas conformes à la morale catholique" mais a assuré qu'ils étaient "consentis". Il a aussi dit: "Je ne nie pas cette attirance homosexuelle".

"À genoux devant lui, je devais lui dire pardon", a déclaré le jeune homme victime de ce prêtre pédophile, abusé dans son adolescence par celui qu'il considérait comme son "père spirituel".

Un ancien prélat, qui a officié à Saint-Malo et Redon dans les années, était jugé lundi au tribunal correctionnel de Rennes pour agressions sexuelles sur mineur. L'homme, âgé de 46 ans, a fait face à sa victime, âgée d'une quinzaine d'années à l'époque des faits, désormais trentenaire.

L'ancien prêtre, exclu de tout ministère public depuis 2008 (quand le jeune homme avait parlé de son calvaire à l'évêque Pierre d'Ornellas), a reconnu à la barre des actes "pas conformes à la morale catholique" mais a assuré que la relation était "consentie", selon les propos rapportés par Ouest-France.

"Je ne nie pas cette attirance homosexuelle", a-t-il aussi déclaré face à la présidente de l'audience.

Lire aussi: un évêque sommé de communiquer le dossier d'un prêtre pédophile à une victime

Les premiers faits remontent à 2004. L'adolescent était très intéressé par la religion et il envisageait même d'y consacrer sa vie. Il est partie pour une sorte de séminaire à Rome, seul avec le prêtre en question. Et c'est là qu'il a été abusé pour la première fois, alors qu'il a dû partager une chambre avec lui.

Au retour en France, les attouchements sexuels ont continué. "À genoux devant lui, je devais lui dire pardon. Il me donnait l’absolution et me demandait de ne pas me confesser à d’autres prêtres. Quand on demande de demander pardon pour ces actes-là, c’est le meilleur moyen d’induire que j’avais une responsabilité", a confié le plaignant, accompagné de sa compagne pour cette audience.

L'accusé a demandé "pardon" à la victime, qui a aussi pointé du doigt l'évêque auquel il avait révélé les faits, et qui lui avait déconseillé de porter plainte. Le tribunal correctionnel de Rennes doit rendre sa décision le 4 juillet prochain.

Voir aussi:

Un ancien prêtre condamné pour atteinte sexuelle sur une fillette de 3 ans

Perpignan: le prêtre pédophile était aumônier chez les scouts

Viols dans l'Eglise: les religieuses aussi victimes de prêtres

Un ancien prêtre pédophile, jugé pour agressions sexuelles sur mineur, a reconnu des actes "pas conformes à la morale catholique" mais "consentis".


Commentaires

-