Vesoul: cinq marginaux torturent longuement une personne vulnérable

Vesoul: cinq marginaux torturent longuement une personne vulnérable

Publié le :

Mercredi 25 Juillet 2018 - 07:19

Mise à jour :

Mercredi 25 Juillet 2018 - 07:22
Fourchette chauffée à blanc sur le corps, brûlures de cigarettes, menaces psychologiques: cinq personnes ont été écrouées mardi à Vesoul (Haute-Saône), soupçonnées d’avoir imposé des sévices à une personne vulnérable en la séquestrant chez elle.
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Des sévices infligés pour lui extorquer de l'argent. Cinq hommes ont été mis en examen pour "violences de plus de 8 jours avec trois circonstances aggravantes: utilisation d’une arme en réunion, sur une personne vulnérable et également pour extorsion" mardi 24 à Vesoul en Haute-Saône et écroués dans la foulée. Ils encourent 10 ans de prison ferme.

Les faits remontent à septembre dernier et font froid dans le dos. Un homme âgé de 39 ans, placé sous tutelle et suivi par l’UDAF, (Union départementale des associations familiales) a recueilli dans son logement deux frères marginalisés ainsi qu'un troisième homme et seront vite rejoints par deux autres individus.

Voir - Accusé de viols, il aurait torturé son co-détenu pour qu'il avoue à sa place

Là, va débuter un calvaire pour la victime qui va subir les actes de torture de ses tortionnaires pendant plusieurs jours. "L’attachant par les mains aux barreaux de son lit, ils lui brûlent le corps avec une fourchette rougie, avec des cigarettes et lui portent des coups", précise L'Est Républicain. Les cinq agresseurs agissent dans le but de dérober à ce pauvre homme ses maigres ressources.  Ses agresseurs lui avaient aussi posé son visage contre une plaque chauffante électrique, et l’un d’eux l’avait menacé de lui "couper un doigt, s’il racontait son histoire", a indiqué le procureur Emmanuel Dupic lors d’une conférence de presse.

"Au bout de deux jours, la malheureuse victime demande à aller aux toilettes et s’enfuit. Sans pour autant dénoncer les faits immédiatement. C’est sa tutelle qui en a eu connaissance plusieurs semaines plus tard et les a dénoncés", souligne le quotidien.

Une enquête a été ouverte et a permis d'identifier en avril dernier trois des cinq tortionnaires qui ont été interpellés début juillet lorsque toutes les preuves avaient été réunies. Les deux autres individus ont été appréhendés lundi 23. Ces cinq individus, âgés de 23 à 40 ans et en état de marginalisation, ont tous déjà été condamnés pour des faits de violence. L'enquête se poursuit pour tenter de trouver d'autres victimes de ce sinistre groupe.

Lire:

Condamné pour avoir torturé à mort un enfant qu'il croyait homosexuel

Nancy: rouée de coups et torturée par ses frères car en couple hors mariage

Doubs: soupçonné d'être un pédophile, il est battu et torturé dans un bois

Les cinq individus ont été placés en détention provisoire.


Commentaires

-