Vidéo d'un homme empalé à Paris: les parents portent plainte

Vidéo d'un homme empalé à Paris: les parents portent plainte

Publié le 15/10/2018 à 18:53 - Mise à jour à 18:54
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Les parents d'un homme mort après s'être empalé sur un poteau à Paris ont décidé de porter plainte. Des images, tournées notamment lors de l'intervention à l'hôpital Beaujon, ont largement circulé sur les réseaux sociaux.

Les plaintes des parents s'ajoutent aux enquêtes internes à la préfecture de police de Paris et à l'AP-HP ainsi qu'à celle ouverte par le procureur de la République de Nanterre pour "diffusion de messages violents".

Le père et la mère de l'homme qui est décédé empalé sur un poteau décidé de porter plainte pour atteinte à l'intimité de la vie privée, plusieurs photos et vidéos particulièrement choquantes du drame et de l'intervention des secours ayant largement circulé sur les réseaux sociaux.

De premières images portant le logo de la préfecture de police et donc de toute évidence issue de la vidéosurveillance montrait la chute de la victime. Une seconde vidéo tournée à l'hôpital, montrait l'extraction du poteau par le personnel médical sous les exclamations et devant d'autres personnes qui filmaient également la scène.

Voir: Homme empalé sur un poteau et diffusion des vidéos: deux enquêtes ouvertes

Après avoir dénoncé le "voyeurisme abjecte" des réseaux sociaux, le père de la victime a décidé de déposer une plainte, imitant la mère, dont-il est séparé. "La captation de cette scène, dans un lieu privé dont l'accès est réglementé au sein de l'hôpital Beaujon, à Clichy, constitue une atteinte intolérable à l'intimité de la vie privée de celui qui était, à cet instant, encore en réanimation", a déclaré l'avocat du père.

L'atteinte à la vie privée est punissable d'un an de prison et 45.000 euros d'amende.

Deux enquêtes internes ont été ouvertes pour identifier les personnes à l'origine de leur diffusion. L'une par l'IGPN (Inspection générale des services, la "police des polices") et donc concernant la vidéo de la chute. La seconde au sein de l’Assistance publique - hôpitaux de Paris (AP-HP) concernant les images de l'intervention.

Lire aussi:

Homme empalé à Paris: son père horrifié par le voyeurisme des réseaux sociaux

 

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


La vidéo de l'extraction du poteau à l'hôpital a largement circulé sur les réseaux sociaux.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Société




Commentaires

-