Vieilles Charrues: agression "gratuite" d'une rare violence en marge du festival

Vieilles Charrues: agression "gratuite" d'une rare violence en marge du festival

Publié le :

Mardi 30 Juillet 2019 - 10:21

Mise à jour :

Mardi 30 Juillet 2019 - 10:29
©Pascal Pavani/AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un homme est dans le coma après avoir été agressé dans la nuit du jeudi 18 au vendredi 19 juillet en marge des Vieilles Charrues à Carhaix. Un appel à témoins a été lancé par la gendarmerie pour retrouver les agresseurs. 

Un appel à témoins a été lancé par la gendarmerie du Finistère pour retrouver les auteurs de cette agression ultra-violente. Un homme de 34 ans, Nicolas Adrien, a été violemment frappé par des inconnus en marge du festival des Vieilles Charrues à Carhaix dans la nuit du jeudi 18 au vendredi 19 juillet dernier. Selon ses proches, il a été pris pour cible "gratuitement" par ses agresseurs.

Selon un message publié sur les réseaux sociaux par sa belle-mère, ce père de deux enfants a été pris à partie près du pont de la gare de Carhaix-Plouguer alors qu'il devait retrouver sa femme en compagnie de sa sœur et d'un ami.

"Sa vie a basculé en quelques minutes. Ses agresseurs l’ont frappé gratuitement, il a été «sonné» et a eu très mal à la tête. De tempérament calme, il ne s’est pas défendu et ses assaillants ne lui en ont d’ailleurs pas laissé l’occasion. Ils l’ont frappé de nouveau et il est tombé de tout son poids en arrière avec un bruit assourdissant qui a d’ailleurs fait fuir ses agresseurs", a fait savoir sa belle-mère.

Lire aussi - Rouen: un chercheur guinéen tué lors d'une violente agression

Et de poursuivre: "Nicolas a subi un traumatisme crânien grave, le pronostic vital est engagé. Pris d’abord en charge à l’hôpital de Carhaix, il est ensuite transféré à Brest où il est plongé dans le coma artificiel. Ma fille Stéphanie, sa femme enceinte de 5 mois veille sur lui, elle vit depuis presque 7 jours dans la peur, l’angoisse et l’attente interminable".

Une enquête a été ouverte par les gendarmes et ceux-ci ont lancé un appel à témoins sur les réseaux sociaux. "Si vous avez été témoin des faits ou que vous pensez pouvoir apporter une information utile aux enquêteurs, laissez-nous un message privé avec vos coordonnées sur notre compte Facebook Gendarmerie du Finistère", ont expliqué les militaires.

Le directeur des Vieilles Charrues a fait part de son émotion à France 3 Bretagne. "Nous espérons que l'état de Nicolas Adrien va vite s'améliorer. Nous restons informés de l'avancée de l'enquête", a indiqué Jérôme Tréhorel. 

Voir:

Tabassé par des jeunes à la barre de fer, un homme de 62 ans est mort

Policier battu à mort devant une discothèque: l'acte pourrait être prémédité

Aude: un sexagénaire battu à mort par une bande de jeunes

Un homme est dans le coma après avoir été agressé dans la nuit du jeudi 18 au vendredi 19 juillet en marge des Vieilles Charrues.


Commentaires

-