Alimentation: la sensibilité au gluten existe réellement

Alimentation: la sensibilité au gluten existe réellement

Publié le :

Mercredi 03 Août 2016 - 12:37

Mise à jour :

Mercredi 03 Août 2016 - 13:01
©John Macdougall / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le "sans gluten", plus qu'une phase de mode? Si seulement 1% de la population y est intolérante, des chercheurs américains révèlent que la sensibilité au gluten est une réalité: des marqueurs de dommages cellulaires ont été observés dans l'intestin de certaines personnes.

Arrêtez de vous moquer des personnes qui se disent sensibles au gluten, elles ne sont pas des malades imaginaires. D'après une étude menée par l'université de Columbia et publiée lundi 25 dans la revue scientifique Gut, des chercheurs ont découvert des marqueurs biologiques qui expliquent pourquoi certaines personnes qui ne sont pas intolérantes au gluten souffrent quand même de problèmes intestinaux.

Les scientifiques ont étudié 160 personnes dont 40 étaient atteintes de la maladie coeliaque (l'intolérance au gluten), 80 présentaient une sensibilité au gluten et 40 autres ne souffraient d'aucun trouble digestif. Ils ont observé les réactions de l'organisme après l'ingestion du gluten: les personnes définies comme intolérantes ressentait des douleurs abdominales, des diarrhées ou des ballonnements et la réponse immunitaire était limitée à l'intestin grêle. Les effets étaient plus variés chez les personnes sensibles: en plus de troubles gastro-intestinaux elles souffraient de fatigue, de problèmes cognitifs voire de troubles de l'humeur. Mais surtout les chercheurs ont trouvé des marqueurs de dommages cellulaires (FABP2) dans l'intestin des personnes sensibles au gluten: leur barrière intestinale semble plus perméable que celle des personnes normales.

Cette découverte va permettre un meilleur diagnostic et une meilleure prise en charge des personnes sensibles au gluten mais qui n'y sont pas intolérantes. le gluten est présent naturellement dans toutes les céréales comme le blé, l'orge, le seigle et donc dans ce qui est à base de céréales (les pâtes, le pain, le riz...). Mais il peut aussi être ajouté par l'industrie agroalimentaire pour renforcer le gonflant et l'onctuosité d'un produit, par exemple dans les plats préparés. Il n'existe pas de traitement contre l'intolérance et la sensibilité au gluten, seule son éviction totale de l'alimentation est possible. Après six mois sans gluten, les personnes observées pour l'étude se sentaient beaucoup mieux et les marqueurs FABP2 avaient totalement disparu de leur intestin.

 

Les personnes se disant sensibles au gluten ne simulent pas, une étude américaine vient de trouver la preuve biologique de leur sensibilité.


Commentaires

-