Crèmes dépigmentantes: une utilisation risquée

Bonne santé?

Crèmes dépigmentantes: une utilisation risquée

Publié le :

Mercredi 21 Février 2018 - 11:13

Mise à jour :

Mercredi 21 Février 2018 - 11:32
Selon la Mairie de Paris 20% des femmes d'origine africaine utilisent des crèmes dépigmentantes pour la peau. Mais cette mode peut entrainer de gros problèmes de santé.
©Guillaume Paret/Twitter
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

A paris, 20% des femmes d'origine africaine utiliseraient des crèmes dépigmentantes pour avoir la peau plus claire. Mais cette mode, signe de beauté, de chance mais aussi de santé dans certaines communautés, peut provoquer de graves problèmes cutanés.

Comme le soulignait le magazine Le Point dimanche 18, plusieurs produits en vente dans certaines boutiques de la capitale ne sont normalement pas autorisés en France.

A voir aussi: Blanchiment du pénis - la nouvelle tendance en Thaïlande

Dans le 18e arrondissement notamment, là où de nombreuses boutiques et salons de coiffure spécialisés dans les cheveux africains et les peaux foncées sont installés, de nombreux produits contenant de l'hydroquinone sont vendus.

Hors ce composé expose à certains types de cancer, fragilise la peau et la fait souvent vieillir plus vite. En outre l'hydroquinone empêche la mélanine, le pigment brun, d'agir et fait aussi perdre à la peau sa protection contre les rayons de soleil.

"Le problème de l'hydroquinone, c'est que ça entraîne un éclaircissement en inhibant les cellules pigmentaires (les mélanocytes), mais ça a également un effet destructeur. À la longue, on peut avoir des dépôts en profondeur, du fait de la dégradation de l'hydroquinone et de divers produits de la mélanine qui donnent des peaux noirâtres – l'ochronose – et qui sont définitives", a expliqué Pierre-Patrice Cabotin, dermatologue.

Il est donc préférable d'utiliser les produits contenant de l'hydroquinone avec parcimonie et de préférence sous contrôle médical.

Les crèmes dépigmentantes présentent des risques pour la santé.

Commentaires

-