La cigarette électronique est-elle dangereuse ?

La cigarette électronique est-elle dangereuse ?

Publié le :

Vendredi 13 Septembre 2019 - 14:25

Mise à jour :

Vendredi 13 Septembre 2019 - 15:11
© Tolga Akmen / AFP/Archives
PARTAGER :

France-Soir rédaction - X.A

-A +A

Certes bien moins nocive que la cigarette classique, la cigarette électronique n’est pas sans risque. Et s’ils restent encore mal définis, les dangers du vapotage ne doivent pas être sous-estimés.

Alors que les Etats-Unis sont touchés, depuis quelques mois, par une épidémie de maladies pulmonaires qui seraient liées au vapotage, Donald Trump a annoncé que les liquides aromatisés seront prochainement interdits dans tout le pays. Les vapoteurs doivent-ils craindre pour leur santé à court et à long termes ? Que savons-nous sur les dangers de la cigarette électronique à ce jour ?

De nombreuses substances potentiellement toxiques

Si les scientifiques n’ont pas encore suffisamment de recul pour établir clairement le niveau de toxicité du vapotage, l’Académie des Sciences américaine a publié, l’année dernière, un rapport compilant les résultats de 800 études. Parmi les conclusions qu’elle tire avec certitude : un vapoteur ne recrache pas de la vapeur d’eau et la plupart des liquides utilisés émettent « de nombreuses substances potentiellement toxiques ».

 

Lire aussi La cigarette pourrait tuer même 25 ans après avoir arrêté de fumer

 

La cigarette électronique crée ou entretient l’addiction à la nicotine

Pour résumer le rapport américain : vapoter présente un risque, mais on ne sait pas encore si le niveau d’exposition aux substances nocives est suffisamment élevé pour avoir un effet sur le corps humain. Cependant, on sait que la nicotine présente dans la plupart des produits peut avoir un impact sur la santé, notamment cardiovasculaire, et provoque une addiction forcément délétère. Notons qu’en France, la teneur en nicotine est limitée à 0,20 mg/ml, contre 0,59 aux Etats-Unis.

Les jeunes, cibles privilégiées des vapoteuses design

Autre certitude de l’Académie des Sciences américaine : la cigarette électronique est moins nocive que le tabac. Et selon l’Agence Santé publique France, entre 2010 et 2017, 700 000 Français ont arrêté de fumer en utilisant la cigarette électronique comme substitut.

Pour autant, avec l’arrivée en décembre 2018 en France de JUUL, la vapoteuse en forme de clé USB qui a envahi le marché américain, les autorités craignent que de nombreux non-fumeurs s’essaient à la cigarette électronique et n’en deviennent dépendants. Et les adolescents pourraient être les premières victimes de cette mode qui affole les réseaux sociaux (et les parents !) depuis plusieurs mois.

 

 

Y a t-il danger à vapoter ou pas ?


Commentaires

-