Pesticides et maladie de Parkinson: 10% de risques en plus pour les agriculteurs

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Pesticides et maladie de Parkinson: 10% de risques en plus pour les agriculteurs

Publié le 10/04/2018 à 18:09 - Mise à jour à 18:23
©MichaelaRehle/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

A l'occasion de la Journée mondiale de la maladie de Parkinson mercredi, l'Institut du Cerveau et de la Moelle épinière alerte sur cette maladie. D'après une étude, les risques d'être atteint sont supérieurs de 10% chez les agriculteurs en raison de l'utilisation des pesticides.

La Journée mondiale de la maladie de Parkinson se déroulera mercredi 11. A cette occasion les associations et organisations qui luttent contre cette maladie lancent un cri d'alarme.

 

Ainsi cette pathologie qui provoque des tremblements serait en plein essor. Selon Santé Publique France, en 2030 il y aura plus de 56% de nouveaux cas dans l'Hexagone.

A voir aussi: Parkinson - 2 heures et demie d'exercice physique par semaine suffiraient pour ralentir la maladie

Même avant Alzheimer, la maladie de Parkinson est la maladie neurologique qui a le plus progressé en 1990 et 2015. Cette année là, les médecins avaient dénombré 25.000 nouveaux cas. Plus inquiétant encore, 17% des patients étaient âgés de moins de 65 ans.

Les populations considérées comme les plus "à risque" sont les agriculteurs et les personnes vivant près de lieux de culture. Les premiers présentent 10% plus de risques supplémentaires de contracter Parkinson que le reste de la population. Cela serait dû aux pesticides utilisés, les riverains des exploitations sont donc eux aussi concernés.

En plus les tremblements, les patients souffrent de dyskinésies (Anomalie de l'activité musculaire) pouvant entrainer des chutes et les rendant petit à petit dépendants. La maladie peut aussi provoquer des hallucinations et même des crises de démence.

L'âge moyen de décès des personnes atteintes de ce mal est plus bas que celui de la population générale: 84 ans. Les décès sont principalement dus aux complications de la pathologie comme les chutes ou le développement de la démence.

Contrairement aux idées reçues, la maladie de Parkinson n'est pas une maladie héréditaire dans la plupart des cas. Elle apparait en effet sous sa forme génétique dans seulement 5% des cas et la mutation de gènes n'est pas tout le temps à l'origine de la pathologie chez les patients.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Les agriculteurs ont plus de risques d'avoir la maladie de Parkinson à cause du contact répété avec des pesticides.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-