Les "superbactéries" aussi mortelles que le Sida, la tuberculose et la grippe

Les "superbactéries" aussi mortelles que le Sida, la tuberculose et la grippe

Publié le :

Mercredi 07 Novembre 2018 - 11:55

Mise à jour :

Mercredi 07 Novembre 2018 - 16:54
Une étude européenne a conclu que les "superbactéries" ou bactéries multirésistantes ont fait plus de 33.000 morts en 2015 dans l'Union européenne. Un impact comparable à l'effet cumulé du Sida, de la grippe et de la tuberculose.
© BORIS HORVAT / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Les "superbactéries" ont été aussi mortelles que le Sida, la tuberculose et la grippe cumulés en 2015. C'est la conclusion à laquelle sont arrivés des chercheurs européens dont l'étude vient d'être publiée dans la revue The Lancet Infectious Diseases. Pour l’année 2015, ils estiment rien que dans l'Union européenne à 671.689 le nombre de personnes contaminées et à 33.110 le nombre de morts attribuables aux bactéries multirésistantes.

Les dangers de ces organismes sont régulièrement dénoncés au niveau mondial. L'ancien Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon les a présentés comme "une menace fondamentale sur le long terme à la santé humaine, la production durable de nourriture et au développement". Il s'agit de bactéries résistants aux antibiotiques. Les personnes contaminées sont donc susceptibles de succomber à des maladies qui d'ordinaire se traitent avec ces médicaments.

Voir: Maladies nosocomiales - une bactérie résistante se développe dans les hôpitaux

La version résistante du bacile de la tuberculose fait notamment des ravages. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), seuls 55% des personnes atteintes de tuberculose multirésistante peuvent être guéries. Une étude publiée dans la revue médicale The Lancet en 2017 estimait que d'ici à 2040, 12,4% des cas seraient causés par des souches résistantes aux antibiotiques. Selon l'OMS, des souches de tuberculose multirésistante ont été enregistrées dans au moins 117 pays.

Si de telles bactéries se sont développées, c'est en raison d'une utilisation massive des antibiotiques dans des traitements inutiles, ou du fait de l’utilisation de ces derniers dans l'élevage. En milieu hospitalier, l'usage répété de gels hydro-alcooliques pour se désinfecter les mains pourrait également jouer un rôle selon certaines études.

Certains essais cliniques ont montré des effets prometteurs, notamment une étude biélorusse affichant un taux de guérison de 90% contre la tuberculose multirésistante. Mais un changement profond de l'usage des antibiotiques apparaît nécessaire.

Lire aussi:

Tuberculose multirésistante: un nouveau traitement bouleverse la donne (étude)

Bactéries résistantes: les gels hydro-alcooliques bientôt inefficaces?

L'OMS dévoile le nom des superbactéries résistant à tous les antibiotiques connus

Les bactéries "superésistantes" ont fait plus de 30.000 morts dans l'Union européenne en 2015 selon l'étude.


Commentaires

-