Les voyages se restreignent pour les Belges

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Les voyages se restreignent pour les Belges

Publié le 04/08/2020 à 10:05 - Mise à jour à 10:14
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
Face à une circulation active du coronavirus et des contaminations qui augmentent chaque jour, la Belgique tente de se protéger en déclarant des régions étrangères en zones rouges ou orange.
 
Alors que le nombre d’infections à la COVID-19 vient de franchir la barre des 70 000 cas, nos voisins prennent le taureau par les cornes en interdisant carrément les voyages dans des régions d’Europe où le niveau d’alerte semble atteint. Et c’est le cas de la Mayenne.
 
Le département français a été classé en « zone rouge » par les autorités belges, au même titre que la région lémanique en Suisse, c’est-à-dire les cantons de Vaud, Genève et le Valais. En pleines vacances d’été, les Belges ne peuvent pas non plus se rendre dans les provinces espagnoles d’Aragon, de Navarre, et dans une partie de la Catalogne.
 
Certains vacanciers risquent donc de faire des détours, d’autant qu’en cas de passage dans ces zones rouges, la quarantaine et le dépistage sont obligatoires au retour.
 
Le Nord, le Haut-Rhin et la Haute-Savoie en zone orange
 
Le Service fédéral des affaires étrangères actualise chaque jour sa carte des voyages interdits, auquel il ajoute les « voyages non recommandés ». C’est ainsi que dimanche, plusieurs régions et départements français se sont retrouvés en zone orange, dite de « vigilance accrue ». 
 
Il s’agit de l’Ile-de-France hors Seine-et-Marne, des Pays de la Loire, mais aussi du Nord, du Haut-Rhin, de la Haute-Savoie, des Vosges et de la Meurthe-et-Moselle. La France n’est pas le seul pays concerné puisque d’autres destinations habituellement prisées des Belges en été sont dans le même cas, dont une bonne partie de la Croatie, de l’Espagne et du Portugal, les Pays-Bas, le Luxembourg et la Slovénie. 
 
Pour ces destinations, quarantaine et dépistage sont recommandés au retour, et peuvent même être imposés par les autorités locales. 
 

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Sur la route des vacances, les Belges vont faire quelques détours

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-