L'ex-mannequin Breanne Rice dévoile son vitiligo

0,5% de la population

L'ex-mannequin Breanne Rice dévoile son vitiligo

Publié le :

Lundi 01 Août 2016 - 10:53

Mise à jour :

Lundi 01 Août 2016 - 11:16
Depuis une dizaine d'années, l'ancien mannequin Breanne Rice dissimulait sa maladie de peau, le vitiligo, à ses fans. Il y a quelques jours, fatiguée de se cacher, elle a publié une photo sur Instagram sans fond de teint, en espérant que les personnes atteintes de cette pathologie cessent de complexer.
©Breanne Rice/ Instagram
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le vitiligo est une maladie de peau peu connue du grand public, pourtant, Mickael Jackson en était atteint. Breanne Rice, un ancien mannequin de 31 ans a dévoilé à ses fans qu’elle en souffrait depuis 12 ans, en publiant lundi 25 juillet une photo sur Instagram de son visage sans maquillage.

Cette pathologie chronique de l’épiderme se manifeste par une dépigmentation de la peau. Sur n’importe quel type de peau, des tâches blanches apparaissent et s’étendent avec le temps. Elle touche 0,5 % de la population mondiale, sans prédominance de sexe ni d’origine ethnique. La maladie de Breanne Rice lui a été diagnostiquée lorsqu’elle avait 19 ans.

Elle raconte sur Instagram que cela l’avait particulièrement affectée: "Je ne pouvais pas sortir sans maquillage, je me regardais dans le miroir et commençais à pleurer. J’étais dévastée. Je suis passée par une série d’évènements et ai souffert de beaucoup de traumatismes à la fois, ce qui a amené mon système immunitaire à aller au-delà de ses limites (le stress épuise également notre vitamine B). J’ai travaillé à construire mon système immunitaire, à réduire l’inflammation de mon tube digestif et je me suis concentrée sur la digestion. Et vous savez quoi? Ma peau a commencé à retrouver sa pigmentation".

Tout au long de sa carrière, une épaisse couche de fond de teint et d’anticerne lui permettait de dissimuler les nuances de sa peau. La révélation de son vitiligo a pour but de rassurer les personnes, notamment adolescentes, sur leur vitiligo, en leur redonnant confiance en elles et leur physique: "J’espère que ma situation vous inspirera. Ne laissez pas les circonstances vous définir ou vous rendre moins beau ou belle-vos défauts vous rendent unique et magnifique. Soyez juste vous".

Sa démarche a rencontré un franc succès sur les réseaux sociaux, mais elle n’est pas la première à assumer sa couleur. Le top model canadien Winnie Harlow, suivie par plus d’un million de personnes sur Instagram, doit en partie son succès au vitiligo et en est maintenant fière, bien qu’elle avoue avoir été moquée et humiliée sur les bancs de l’école: "Beaucoup de gens ont une histoire. La mienne est peinte sur mon corps".

Il n’existe pas de traitement actuel pour inverser le processus de dépigmentation de la peau. 

 

 
 
 

Une photo publiée par ♔Winnie♔ (@winnieharlow) le

31 Juil. 2016 à 13h13 PDT

 

Breanne Rice travaille maintenant dans le domaine de la nutrition.

Commentaires

-