Oxford Recovery Trial - Un modèle pharmacocinétique erroné entraînant le surdosage

Oxford Recovery Trial - Un modèle pharmacocinétique erroné entraînant le surdosage

Publié le 03/07/2020 à 16:38 - Mise à jour à 16:47
Pexels
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

ANALYSE : L'essai britannique Recovery a fait beaucoup parler de lui, et nous avons couvert à plusieurs reprises cet essai ou le bras hydroxychloroquine a été stoppé.  Le 5 juin 2020, Pr. Horby faisait un communiqué de presse déclarant que le bras hydroxychloroquine s'arrêtait ce même jour au motif que ce traitement était innefficace.  Cependant ce médicament aurait entrainé un taux de létalité de 25% qui est excessivement élevé par rapport à ce qui a été observé par ailleurs.  Nous avons couvert de manière extensive le surdosage probablement mortel de l'hydroxychloroquine ainsi que la tentative de couverture de ce manquement des Pr. Horby et Pr. Landray en modifiant le protocole de l'essai.  Ces derniers ont aussi tout simplement enlevé de la V2 de la notice technique de l'hydroxychloroquine l'analyse pharmacocinétique.  Nous avons pu récuperer ce document.

Vous pouvez trouver l'analyse détaillée du document dans ces deux articles qui reprennent les détails de l'analyse pharmacocinétique et la modification du protocole.

http://www.francesoir.fr/societe-sante/oxford-recovery-et-solidarity-deux-essais-avec-des-surdosages-et-des-actes-caractere

http://www.francesoir.fr/oxford-essai-clinique-recovery-overdosage-une-pilule-tres-dure-avaler-pour-les-patients

Nous publions ce jour la version 2 du document ci-dessous.  

 

  

 

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


Annonces immobilières

Fil d'actualités Société




Commentaires

-