Pour survivre, leur bébé d'un mois a besoin d'une greffe du cœur

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Pour survivre, leur bébé d'un mois a besoin d'une greffe du cœur

Publié le 24/12/2018 à 13:05 - Mise à jour à 13:50
© DIDIER PALLAGES / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Les parents du petit Antoine, âgé de seulement un mois, ont lancé une page Facebook pour alerter les internautes sur leur situation. Leur bébé a besoin d'une greffe de cœur au plus vite et risque de mourir.

Ils espèrent sensibiliser la population et surtout sauver leur fils. Les parents du petit Antoine, âgé de seulement un mois, on lancé une page Facebook déjà soutenue par plus de 10.000 personnes ce lundi 24.

Leur fils est né le 22 novembre dernier avec une malformation cardiaque. Cette défaillance empêche l'organe de se contracter correctement ce qui menace la vie du petit.

Car aujourd'hui il est encore hospitalisé dans un établissement de Bron, près de Lyon. Et sans greffe de cœur, il est condamné.

A voir aussi: Naissance après une greffe d'utérus post-mortem: nouveaux essais au Brésil

Les parents d'Antoine qui sont à son chevet jour et nuit espèrent donc qu'un don arrivera vite et témoignent de leur combat sur une page Facebook nommée "Un cœur pour Antoine".

Il est en effet très difficile de trouver un donneur dans le cas d'Antoine. "C'est déjà très éprouvant de perdre un enfant, alors s'il vous est demandé de prendre son cœur, bien évidemment que ce n'est pas facile à accepter", a reconnu son père au micro de RTL.

Seul un tiers des couples qui perdent leur enfant très jeune acceptent les dons. Mais le père de famille de décourage pas: "Une seule personne sensibilisée peut sauver un enfant".

Les parents d'Antoine ont déjà perdu une petit garçon en 2017. Gabriel n'avait que 22 jours lorsqu'il est décédé des suite d'une défaillance cardiaque.

A lire aussi:

Une greffée des poumons atteinte d'un cancer: sa donneuse fumait depuis 30 ans

Carmat: un patient greffé a finalement reçu un "vrai" cœur

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Un bébé attend une greffe de coeur dans un hôpital de Bron, il est victime d'une grave défaillance cardiaque.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-