Propagation du coronavirus : on a testé le nouveau site Mes Conseils Covid

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Propagation du coronavirus : on a testé le nouveau site Mes Conseils Covid

Publié le 23/10/2020 à 12:39 - Mise à jour à 12:40
Capture d'écran
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
En même temps que la mise à jour de l’application StopCovid, désormais baptisée TousAntiCovid, Cédric O, le secrétaire d’Etat à la Transition numérique, a présenté jeudi ce qu’il appelle « le couteau suisse numérique » de la lutte contre le coronavirus. 
 
Ces outils censés aider les Français incluent la carte des lieux de dépistage sur un site dédié et un nouveau site, Mes Conseils Covid, lequel prodigue des conseils personnalisés. 
 
Il y est demandé de répondre à un questionnaire sur d’éventuels symptômes, son état de santé (maladie chronique, surpoids, grossesse…), son âge, la composition du foyer (présence d’enfants de moins de 11 ans et/ou de personnes à risques), sa situation professionnelle, son département de résidence… 
 
A l’issue du questionnaire, le site délivre une réponses pour les personnes qui n’ont pas (encore) été testées– et une série de conseils assortis : 
 
 
 
Le mot d’ordre : rester isolé
 
Là où l’affaire se complique pour les Français, et où le site se révèle plutôt anxiogène, c’est qu’en réalité le résultat qui apparaît le plus souvent est le dernier, qui conseille donc de rester à l’isolement et de se faire tester.
 
Par exemple :
  • Un ado de 15 ans déclarant une toux depuis trois jours et habitant en Isère
  • Une personne de 43 ans sans symptômes mais avec quelques signes évocateurs, sans maladie chronique, ne vivant pas avec des personnes à risques, sans activité professionnelle et résidant dans le Gers
  • Un travailleur indépendant girondin de 33 ans (180 cm, 75 kg) vivant avec des enfants de moins de 11 ans, qui a souffert d’une diarrhée la veille
  • Une personne de 57 ans des Hauts-de-Seine qui déclare simplement ne pas savoir si elle a eu de la fièvre, mais exerce une profession en contact avec du public
Ces résultats, parmi d’autres, concerneraient des personnes n’ayant pas de maladie chronique, ne vivant pas avec des séniors ou autres « sujets à risques », et pour certaines dans des départements qui ne sont pas placés sous couvre-feu. 
 
Compliqué pour les travailleurs 
 
Du coup, on peut se dire que bon nombre de salariés vont se voir conseiller de se mettre à l’isolement. Hors il n’y a pas de travail possible, sauf bien sûr en cas de positivité avérée du test PCR. 
 
Ces salariés n’ont donc pas d’autre choix que de continuer à exercer leur activités professionnelle, ce que confirme le chapitre « Mon activité » des conseils du site pour cette situation : 
 
 
Au passage, n’essayez pas de suivre le lien « nos conseils pour préserver votre santé au travail », il renvoie sur une erreur 404, donc une page inexistante. 
 
Et nos données dans tout ça ?
 
Pour finir, comme on est également soucieux du devenir de nos données personnelles, on a jeté un coup d’œil aux informations relatives à la protection de ces données, tout en bas de la page. 
 
Il y est précisé que « les informations personnelles sont seulement stockées sur cet appareil et ne sont pas partagées », qu’il est possible de les supprimer à tout moment. 
 
 
A priori donc, tout est transparent, comme l’a d’ailleurs souligné Cédric O jeudi. Le code source du site est rendu public, les développeurs pourront se pencher dessus. 
 
Dans certains cas pourtant, ce n’est pas aussi clair et suivre un lien de Mes Conseils Covid peut réserver quelques (mauvaises) surprises. On vous en parle dans un autre article… 
 

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Un nouveau site de conseils lancé jeudi

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-