Sida: la campagne d'Aides censurée sur Facebook suite à des actes malveillants

"Vague de puritanisme"

Sida: la campagne d'Aides censurée sur Facebook suite à des actes malveillants

Publié le :

Lundi 28 Novembre 2016 - 07:42

Mise à jour :

Lundi 28 Novembre 2016 - 07:44
Le compte Facebook de l'association de lutte contre le Sida Aides a été suspendu pendant 24 heures, jeudi, après la diffusion de leur dernière campagne. Cela, selon l'association, après que des utilisateurs malveillants ont signalé au réseau social d'anciennes photos, alors que la nouvelle campagne respectait les règles sur la nudité.
©Aides/Facebook

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

 
-A +A

Facebook est à nouveau impliqué dans une affaire de censure. Cependant, ce n'est pas cette fois le système de modération du réseau social qui en serait à l'origine mais bien certains de ses utilisateurs.

En cause, la dernière campagne d'Aides, l'association de lutte contre le Sida dont la page Facebook a été suspendue pour 24 heures jeudi 24. Cette opération cible les préjugés dont sont victimes les personnes séropositives mais sous traitement. Pour frapper les esprits, la campagne met en scène des couples, nus, l'un des deux enseignant à l'autre une discipline artistique ou sportive, dans des positions qui font référence à l'acte sexuel avec en légende: "Les séropositifs sous traitement ont beaucoup de choses à nous transmettre, mais pas le virus du Sida".

La nudité est un sujet très sensible pour Facebook, et Aides semble en avoir parfaitement conscience puisque les photos -qui ne dévoilent déjà pas grand chose à l'origine- ont été estampillées d'un large carré blanc pour y être publiées, afin de ne pas heurter la pudeur du réseau social.

Alors pourquoi une telle suspension de la page de l'association? Il s'agit selon Aides d'un acte malveillant de certains utilisateurs: "des petits malins se sont amusés à remonter notre flux d'actualité et ont trouvé deux photos avec des femmes topless (et donc contraires aux règles de Facebook, NDLR). Ce sont ces photos-là qui ont été signalées" a déclaré Antoine Henry, le responsable communication d'Aides à BFMTV. Et de dénoncer une "vague de puritanisme" qui s'abat selon lui sur la France.

Car bien que la page de l'association a été restaurée dès le vendredi soir, cette affaire fait écho aux réactions qu'a suscité une campagne d'affichage de prévention des MST mettant en scène des couples homosexuels.

Des polémiques sur les méthodes qui peuvent avoir pour effet pervers de faire oublier l'enjeu de ces campagnes. Celle de Aides rappelle ainsi un fait trop peu connu sur le Sida: "une personne séropositive sous traitement ne transmet plus le virus. Les médicaments antirétroviraux sont aujourd’hui si efficaces qu’ils rendent le virus indétectable dans le sang et les liquides sexuels des personnes touchées. Les personnes séropositives ne transmettent alors plus le VIH, même en cas de relation non protégée. Une telle information bouscule en profondeur les représentations sur les personnes vivant avec le VIH".

 

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

 
La campagne d'Aides avait été retouchée pour ne pas heurter les règles de Facebook sur la nudité.

Commentaires

-