Surpoids et obésité: jusqu'à 10 ans d'espérance de vie en moins

Surpoids et obésité: jusqu'à 10 ans d'espérance de vie en moins

Publié le :

Lundi 18 Juillet 2016 - 15:14

Mise à jour :

Lundi 18 Juillet 2016 - 15:26
©Lucas Jackson/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une vaste étude internationale parue jeudi vient confirmer le rapport entre le surpoids et le risque de décès prématuré. Selon ces recherches, ce risque augmente régulièrement avec les kilos en trop, coûtant aux personnes concernées de une à dix années de vie en moyenne, selon leur indice de masse corporelle (IMC).

Les kilos en trop sont synonymes d'années de vie en moins, selon une vaste étude dont les résultats sont parus jeudi 14 dans la revue médicale The Lancet. Ces recherches avaient pour but d'établir de façon certaine le lien entre le surpoids ou l'obésité et une réduction de l'espérance de vie. Concept qui avait été remis en cause par certaines études précédentes.

Pour en arriver à ces conclusions, l'équipe internationale de chercheurs a compilé les résultats de 239 études menés au cours des 45 dernières années. Ils ont ainsi eu accès aux dossiers de près de quatre millions d'adultes à travers le monde. Ces données démontrent qu'il existe un lien entre l'augmentation de l'indice de masse corporelle (IMC, le rapport entre la taille et le poids, à calculer ici) et le risque de décéder prématurément, soit avant 70 ans. Ce risque augmente "régulièrement et fortement" avec les kilos en trop selon les auteurs de l'étude.

Ainsi, les personnes en surpoids -dont l'IMC se situe entre 25 et 25,9- perdent en moyenne un an d'espérance de vie. Ceux qui sont modérément obèses (IMC entre 30 et 35,9) perdent trois années de vie. Pour les personnes qui ont atteint un niveau d'obésité "sévère" (IMC égal ou supérieur à 40), ce sont dix ans d'espérance de vie en moyenne qui sont perdus. Le surpoids et l'obésité augmentent notamment les risques de maladies coronaires, d'AVC, de maladies respiratoires et de cancers.

A noter que les hommes et les femmes ne sont pas égaux face aux conséquences du surpoids. Déjà en cas d'IMC normal, les femmes n'ont que 11% de chance de mourir avant 70 ans, contre 19% pour les hommes. En cas d'obésité modérée, le chiffre grimpe à "seulement" 14,6% chez les femmes contre 29,5% chez les hommes.

L'étude a mobilisé 500 chercheurs de plus de 300 institutions, ce qui en fait selon l'un de ses principaux auteurs, Shilpa Bhupathiraju de l'École de Santé publique de Harvard, "la plus importante et la plus rigoureuse jamais réalisée". Cela alors que des travaux récents avaient évoqué un "paradoxe de l'obésité" selon lequel elle pouvait être un avantage en termes d'espérance de vie. Une idée démentie par ces recherches.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS): "l’obésité a atteint les proportions d’une épidémie mondiale, 2,8 millions de personnes au moins décédant chaque année du fait de leur surpoids ou de leur obésité". Cette maladie n'est plus réservée aujourd'hui aux pays "riches", et elle pourrait toucher une personne sur cinq d'ici 2025 si la tendance à la hausse se poursuit au rythme actuel.

 

 

Le surpoids et l'obésité augmentent notamment les risques de maladies coronaires, d'AVC, de maladies respiratoires et de cancers.


Commentaires

-