Une application contraceptive à la place de la pilule: 37 femmes tombent enceintes

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Une application contraceptive à la place de la pilule: 37 femmes tombent enceintes

Publié le 16/01/2018 à 20:29 - Mise à jour à 20:46
©Capture d'écran Natural Cycles
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Utilisée par des milliers d'utilisatrices à travers le monde, l'application "Natural Cycles" est censée être une méthode de contraception efficace. Pourtant, 37 Suédoises sont tombées enceintes en lui faisant confiance. Une enquête a été ouverte.

Elle n'est visiblement pas au point. Pour éviter de prendre la pilule, des milliers de femmes à travers le monde ont téléchargé l'application Natural Cycles, une méthode de contraception naturelle censée éviter les grossesses non désirées. Pourtant, en faisant confiance à cette application, des dizaines d'utilisatrices suédoises sont tombées enceintes alors qu'elles ne le souhaitaient pas, 37 exactement. Une enquête a donc été ouverte par l'agence nationale des médicaments.

Concrètement, l'application, d'un coût de neuf euros par mois, propose aux utilisatrices d'entrer chaque matin les chiffres de leur température corporelle dans l'interface, prise avec un thermomètre classique. Puis, en fonction des informations qu'elles ont fournies au préalable sur leurs cycles menstruels et à l'aide d'un algorithme, un code couleur s'affiche et leur fait comprendre s'il faut, oui ou non, avoir un rapport protégé ce jour-là: rouge lorsqu'il y a un risque de grossesse et vert lorsqu'il n'y en a pas.

"Natural Cycles identifie la fenêtre fertile pour chaque femme individuellement, basée sur son cycle, les changements dans les niveaux d'hormones et les fluctuations de température", est-il écrit sur le site Internet de l'application.

A lire aussi - Polémique sur la pilule contraceptive: quelles alternatives pour les femmes

A noter que les femmes sont de plus en plus méfiantes envers la pilule. Par conséquent, elles sont nombreuses à se tourner vers d'autres moyens de contraception car cette dernière est accusée d'avoir de nombreux effets secondaires tels que la dépression, la baisse de la libido, les carences en vitamines voire certains cancers. Il existe plusieurs alternatives comme l'anneau vaginal, le patch, l'implant contraceptif, le stérilet, les préservatifs masculins et féminins ou encore le diaphragme. Chacune de ses solutions présente ses avantages et ses inconvénients. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Au total, 37 utilisatrices d'une application "contraceptive" sont tombées enceintes alors qu'elles ne le souhaitaient pas.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-