Le smartphone pliable de Motorola: comme un défaut!

Le smartphone pliable de Motorola: comme un défaut!

Publié le 05/02/2020 à 12:03 - Mise à jour à 12:11
Motorola
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A
Après Samsung, l’Américain Motorola se lance dans le téléphone pliable avec son Razr. Les premiers utilisateurs font déjà face à quelques défauts. De jeunesse?
 
L’idée peut paraître séduisante: un smartphone qui se plie et se déplie grâce à son écran en plastique souple. C’est fun, design, vintage, et c'est pratique un grand écran qui ne prend que 50 % de place dans la poche. Mais, déjà, il coûte 1599€. De plus, Motorola avait prévenu dès la fin de l’année 2019: le Razr comporte quelques points de faiblesse, à surveiller donc.  
 
 
Des défauts annoncés
 
On apprenait ainsi que des bosses sont susceptibles d’apparaître sur la surface, ce qui se produisait déjà, avec son concurrent, le Samsung Galaxy Fold lancé au printemps. Autres risques annoncés par le fabricant américain: une trace de pli qui se formerait au milieu de l’écran et des rayures dès lors que l’appareil se trouve au contact d’un objet plus ou moins pointu, des clés par exemple.
 
Depuis, les premiers utilisateurs américains du Motorola Razr ont soulevé d’autres soucis, comme un grincement à l’ouverture et à la fermeture. Ce qui n’est pas de nature à rassurer sur la durabilité de l’appareil, et même si son fabricant annonce une durée de vie de dix ans. 
 
Bientôt le Galaxy Z Flip 
 
Les performances du Motorola Razr sont également mises en cause, notamment sur la gestion simultanée de plusieurs applications ainsi que sur la qualité des photos. Et cela,  alors que Samsung proposait déjà de meilleures performances avec son Galaxy Fold. L'américain propose, en somme, du milieu de gamme au prix fort. On s'attendait à mieux. 
 

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Le Motorola Razr, deuxième smartphone pliable du marché

Fil d'actualités Lifestyle