L'événementiel tente de survivre post-pandémie grâce aux outils virtuels

L'événementiel tente de survivre post-pandémie grâce aux outils virtuels

Publié le 01/09/2020 à 10:23 - Mise à jour à 10:25
Lucrezia Carnelos / Unsplash
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

Alors que de très nombreux salons professionnels, pièces de théâtre, concerts ou même mariages et “baby showers” sont annulés pour cause de Coronavirus, d'autres réussissent à avoir lieu en faisant preuve d'inventivité, et en se servant des plateformes de visioconférence qui permettent la connexion de nombreux spectateurs en direct. La visioconférence, qui était une solution technique d'urgence adoptée par presque tous pendant le confinement, pour le télétravail, l'école à la maison ou les réunions de famille, devient maintenant la bouée de sauvetage à long terme du secteur de l'événementiel. Nous passons ici en revue les services et technologies complémentaires qui permettent à l'économie de relever le défi de l'événementiel en ligne.

Zoom: la star de l'évènementiel

Zoom, la plateforme de visioconférence professionnelle popularisée dans le monde entier pendant le confinement, prévoit de générer jusqu'à 1,8 milliard de dollars pour cet exercice, ce qui représente presque le triple de 2019. Son succès est clairement dû au confinement mondial, qui a forcé des millions de personnes à se “rencontrer” en ligne. Dans un contexte ou Sean Penn se marie en ligne , et où de nombreuses personnes préfèrent fêter leur anniversaire en visioconférence plutôt que de se retrouver en personne (mais masqués) , Zoom est l’outil qui a permis au public et aux organisateurs d’événement que les annulations n’étaient pas une fatalité, et que la convivialité, le divertissement, et même une véritable activité économique en ligne sont possibles!

Petit bémol cependant, la plateforme Zoom a connu cette année plusieurs problèmes techniques et de sécurité qui ont perturbé son service, pendant le confinement bien sûr, car l'épidémie a pris tout le monde par surprise, mais cela continue: Zoom a connu une panne générale la semaine dernière, en raison de la rentrée des classes en ligne de millions d'enfants et d'enseignants.
Avec Google Meet, Zoom est l’outil plébiscité par les écoles du monde entier pour l'enseignement à distance. Mais comme Google, les autres géants du net et des réseaux sociaux veulent leur part de l'énorme gâteau que constitue le secteur de l'événementiel.

Les réseaux sociaux cherchent leur place dans l'événementiel

Il faut tout d'abord préciser que la diversité des types d'événements commerciaux est telle, qu'aucun outil ne permet de répondre à toutes les attentes. Rassurez-vous: toutes les réunions ou événements virtuels ne peuvent être réalisés sur Zoom. En fonction de leurs caractéristiques, les organisateurs vont donc privilégier certaines plateformes, et les réseaux sociaux en profitent pour tirer leur épingle du jeu.
Instagram Live par exemple, est surtout utilisé par les marques, les influenceurs et les artistes pour s'adresser à leur audience comme dans une émission télé interactive, ou les spectateurs peuvent commenter, réagir.  
La société mère d’Instagram, Facebook, vient aussi de mettre en avant son offre de visioconférence et événement en ligne, en intégrant l'ensemble des possibilités du service “Rooms” (copie de Zoom) à sa messagerie Messenger. Facebook permet en plus de cela d'inviter directement des personnes qui utilisent WhatsApp, Messenger ou Instagram vers Facebook Rooms.
Linkedin n’est pas en reste, et propose aussi Linkedin Live en renforcement de Linkedin Event, lancé en 2019.

Facebook prépare l'événementiel en réalité virtuelle

Le grand public se limite pour l'instant à utiliser les outils classiques de visioconférence, mais c'est un premier pas qui ouvre la voie vers des technologies de rencontre en ligne plus élaborées comme la réalité virtuelle. Facebook se prépare pour un monde ou, équipés d'un casque de réalité virtuelle, il sera possible de participer à toute sorte d'événement dans un monde virtuel.  Des start-ups se lancent d’ailleurs sur ce créneau, pour proposer des plateformes de réalité virtuelle comme support événementiel pour les entreprises. Selon Alex Howland, président et co-fondateur de VirBELA, la plate-forme «a connu une augmentation de plus de 653% des événements virtuels et une multiplication par 12 du nombre d'utilisateurs actifs mensuels». Les PDG de MootUp, LearnBrite et Breakroom affirment également avoir connu une augmentation d'au moins 100% de la demande depuis mars. 
Le monde virtuel se veut aussi comme une alternative à la “Zoom fatigue”, et des artistes et entreprises testent déjà cette possibilité, avec des concerts et événements au sein des mondes virtuels des jeux Fortnite et Minecraft.

Quel future pour l'événementiel digital?

Selon Loïc Rebours, Fondateur de Jumpin, agence spécialisée dans l'organisation de soirées immersives pour entreprise, implantée à Station F,  le futur de l’événementiel est hybride. Les avantages économiques et environnementaux du digital pourraient ainsi se mêler à ceux du monde réel, pour constituer prochainement un nouveau paradigme événementiel, à la fois physique et digital.

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


Le monde virtuel se veut comme une alternative à la “Zoom fatigue”

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-